Chelsea : Lukaku, quel est le problème ?

Après deux saisons exceptionnelles sous le maillot de l’Inter Milan, Romelu Lukaku, qui avait fini avec 23 puis 24 buts en Serie A, peine à retrouver la même forme avec Chelsea, son club de cœur qu’il a retrouvé à l’intersaison dans le cadre d’un transfert qui a coûté 115 millions d’euros aux Blues. Après sept matchs de Premier League, il n’a marqué qu’à trois reprises, n’a pas délivré de passe décisive, et il est resté muet lors des quatre dernières rencontres du club londonien. 


Il a pourtant bien cru mettre fin à cette série samedi sur la pelouse de Brentford. Mais sa réalisation, suite à une passe de Timo Werner, a été refusée pour une position de hors-jeu. L’attaquant belge, buteur contre les Bleus en demi-finale de la Ligue des nations, avant de se faire, déjà, refuser un but pour un hors-jeu, a globalement été peu trouvé par ses partenaires, et il doit parfaire son entente avec l’Allemand. Deux joueurs qui n’ont évolué que 300 minutes ensemble jusqu’alors. 



Le tacle de Conte


Et s’il avait marqué face au Zénith Saint-Pétersbourg en ouverture de la phase de groupes de la Ligue des champions (1-0), il était en revanche resté muet sur la pelouse de la Juventus (0-1). Ce qui avait faire dire sur Sky Italia à Antonio Conte, ancien entraîneur de Lukaku à l’Inter, que Thomas Tuchel "n'a pas encore compris comment l'utiliser". 


Le technicien allemand, sur le site des Blues, a répondu qu’il ne se "sentait pas offensé" par cette remarque, et que si c’était "peut-être vrai" à Turin, ça l’était moins sur les autres matchs cette saison, notamment contre Tottenham. Plus généralement, l’ancien entraîneur parisien ne se dit "pas inquiet" pour son buteur, et a expliqué pourquoi il l’avait sorti à un quart d’heure de la fin à Brentford. "Je l’ai juste senti un peu fatigué, et il était isolé parce qu’on défendait trop bas. Mais je ne me fais pas de souci. Ce serait mieux qu’il marque mais il est très altruiste et a beaucoup cherché Timo." Vu son niveau affiché face aux Bleus à la Ligue des nations, on ne s’inquiète effectivement pas trop pour lui… 


>