Chaos au Stade de France : Les supporters du Real et de Liverpool ne seront pas auditionnés

Panoramic

Cela aurait dû être leur tour. Après les passages de Gérald Darmanin, celui d'Amélie Oudéa-Castéra, ou encore ceux du préfet de police Didier Lallement et des membres de la Fédération française de football, des supporters du Real Madrid et de Liverpool devaient être auditionnés au Sénat ce jeudi. C'est du moins ce qu'on pouvait lire sur le site Public Sénat, média officiel de la chambre haute du Parlement.

"Une sacrée farce"


"Ce jeudi 16 mai, les parlementaires auditionneront des représentants de supporters. Hier, dans un communiqué, l’organisation Football Supporters Europe (FSE) avait déploré que leur voix n’ait pas été entendue. 'Nous déplorons que les commissions du Sénat, dans le cadre des auditions réalisées suite aux événements survenus au Stade de France le 28 mai dernier, n’aient pas jugé utile d’entendre les représentants des supporters du Real Madrid et de Liverpool' ", pouvait-on notamment lire, avant que l'information ne soit effacée.


Sauf que non. Le Français Ronan Evain, directeur exécutif de FSE, s'est insurgé sur Twitter de la communication de Public Sénat. Qualifiant l'annonce d'"étonnante", il a commenté que "Ni l’organisation Football Supporters Europe, ni les associations représentatives des supporters de Liverpool et du Real Madrid n’ont été contactées. Les Présidents des commissions loi & culture continuent d’ignorer nos relances". Contacté par L'Equipe, et par le Sénat de façon trop tardive dans l'après-midi de ce mercredi, le directeur exécutif de FSE a assuré avoir eu droit à une 'réponse' pour le moins chaotique. "C'est une sacrée farce. On n'arrête pas d'envoyer des mails depuis une semaine pour être entendus, mais il n'y a pas l'intention d'écouter la voix des personnes impactées. Ce n'est pas dommage, c'est une honte !".

Alors que des associations de supporters de Liverpool et du Real Madrid seraient prêtes à se déplacer à Paris afin de faire entendre leur voix, un rendez-vous pourrait se dérouler la semaine prochaine, même si le Sénat a clamé à L'Equipe que "ce sera moins intéressant pour eux".

>