Cet OL n'a pas de rival

Icon Sport

La meilleure défense du tournoi jusqu’alors n’aura pas tenu plus de cinq minutes face à la déferlante lyonnaise. Dzsenifer Marozsan alors a frappé (1-0, 5e), ouvrant la voie à une nouvelle démonstration de force des triples championnes d’Europe sortantes, futures sextuples lauréates de la Ligue des champions ! Dans la foulée, Ada Hegerberg y est allée de son triplé (14e, 19e, 30e), scellant ainsi le sacre des Rhodaniennes en l’espace d’une demi-heure seulement.

Cueillies à froid, sonnées, les joueuses du Barça – première équipe espagnole à atteindre la finale de la C1 féminine – n’ont jamais pu soutenir la comparaison. Asisat Oshoala a bien réduit l’écart dans les dernières minutes de la partie (4-1, 88e), histoire de sauver l’honneur des siennes, mais cet OL n’en a assurément pas pris ombrage, rayonnant une nouvelle fois au faîte du Vieux continent – avec désormais six couronnes à son actif, dont quatre coiffées consécutivement.

Seul le grand Real Madrid incarné par Alfredo Di Stefano a fait mieux à ce jour à l’échelle de la plus prestigieuse des compétitions européennes, fort d’une série de cinq succès de rang (1956, 1957, 1958, 1959 et 1960). Les championnes de France et lauréates de la Coupe de France cette saison encore réalisent par ailleurs le triplé pour la quatrième fois de leur histoire, après 2012, 2016 et 2017.