"Ce serait très déplacé de dire que le PSG est favori de son groupe", assure Galtier

Panoramic

"La Juventus est un très grand club européen, ancien vainqueur, il n'y a pas très longtemps finaliste aussi (en 2015 puis 2017, NDLR). On va jouer un club qui a l'habitude de la compétition, dans un stade où il y a toujours une très grosse ambiance", a relevé l'entraîneur du club de la capitale, au lendemain du tirage au sort de la phase de groupes de la C1. La loterie tant attendue a réservé un groupe plutôt clément au PSG, qui aura pour véritable adversaire la Juve, et deux clubs à sa portée : Benfica et le Maccabi Haïfa. De là à qualifier le PSG de favori du groupe H ? "Il y a des groupes beaucoup plus difficiles, mais c'est une compétition qui transcende énormément les joueurs, les équipes, le public, et il serait très réducteur, (...) très déplacé de ma part de dire que le PSG est favori de ce groupe", a commenté Galtier.

d

La confrontation entre la Juve et le PSG marquera également les retrouvailles entre le club de la capitale et trois de ses anciens joueurs, Angel Di Maria, Adrien Rabiot et Moise Kean. Un quatrième pourrait bientôt les rejoindre : le milieu argentin Leandro Paredes. "Rien n'est fait", a tempéré sur ce dernier point l'entraîneur de 56 ans. "Leandro est un joueur du Paris Saint-Germain, sur lequel on s'appuie. On verra d'ici la fin du mercato." Tant sur le plan des départs que des arrivées, le Marseillais a aussi confirmé que la fin de l'été s'annoncerait mouvementée pour le club de la capitale. "Ces derniers jours, ça va beaucoup bouger, il y a des joueurs chez nous qui sont en instance de départ, et on a aussi des joueurs qui attendent pour pouvoir nous rejoindre. Est-ce que ça sera fait ou pas ? Je ne le sais pas."

d

Si d'aventure plusieurs joueurs venaient rejoindre le club parisien, la question de leur intégration se poserait alors, comme l'a rappelé Galtier : "Évidemment plus ils arrivent tard, plus il est difficile de les intégrer, mais généralement les joueurs qui arrivent au Paris Saint-Germain ont cette capacité à s'intégrer. On n'est pas le seul grand club à se retrouver dans cette situation-là, il faut s'adapter et faire en sorte d'avoir le meilleur effectif possible pour être performant dans toutes les compétitions." En attendant, le Paris Saint-Germain aura l'occasion de poursuivre son excellent début de saison en Ligue 1 en accueillant Monaco dimanche (20h45).

 

                


>