Atlético Madrid : Simeone et les "migraines" de la Ligue des Champions

Mardi soir, c'est face à un Bayern Munich amoindri volontairement par les absences de Manuel Neuer et Robert Lewandowski, laissés au repos, que le club allemand, déjà qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, a obtenu le nul sur la pelouse de l'Atlético Madrid (1-1).


Pour l'équipe dirigée par Diego Simeone, les perspectives pourraient se compliquer. Déjà doublement accroché par le Lokomotiv Moscou (1-1 et 0-0), l'Atlético n'est pas certain d'être présent au tour suivant dans la compétition et pourrait être éliminé, lors de la dernière journée, prévue la semaine prochaine. Deuxième de ce groupe A avec 6 unités, loin des 13 du Bayern, le club espagnol affrontera Salzbourg à l’extérieur, le 9 décembre.

"L'important, c'est de gagner"


Et une défaite condamnerait les Colchoneros à une élimination de la compétition. En conférence de presse, Diego Simeone est revenu sur le match face au Bayern, en pensant bien sûr à la suite et le duel décisif contre l'équipe autrichienne. "Je reste sur la sensation que l'équipe continue de faire les choses bien. La Ligue des champions nous donne des migraines, c'est sûr, parce que les deux matchs où on a fait match nul, on a eu des chances de marquer et de l'emporter à chaque fois. À Salzbourg, on ira jouer une finale.

La fin du match, c'est comme les dix dernières minutes contre Valence ou le Barça (en Liga)... C'est la sensation que l'adversaire peut égaliser à tout moment. On n'arrive pas à marquer ce deuxième but qui nous procurerait de la sérénité. Et ensuite, ce (mardi) soir, l'adversaire a eu une occasion sur penalty, ça arrive... L'important, c'est de gagner. Tu peux bien jouer, avoir des occasions... mais le plus beau, c'est la victoire", a jugé l'entraîneur de l'Atlético Madrid.