A Manchester, le PSG va "jouer offensif"

Reuters

"C’est un match que tout le monde veut regarder." Présent en conférence de presse lundi soir à Manchester, aux côtés de son entraîneur Thomas Tuchel, Julian Draxler a bien résumé la situation avant ce premier choc des 8e de finale de Ligue des champions. Car malgré les absences de Neymar et Cavani côté parisien, quelques jours avant les matches, aussi très attendus, Liverpool-Bayern et Atlético-Juventus, tous les yeux seront tournés vers Old Trafford mardi, à 21 heures (heure française).

"On s’attend à ce que Manchester United attaque, c’est sûr", a également confié le milieu de terrain allemand, convaincu que les Red Devils vont forcément se livrer dans leur antre. Son compatriote Tuchel ne s’attend pas à autre chose, mais ne compte pas pour autant jouer défensif: "Nous avons notre identité. Ce n’est pas facile de changer d’identité, même si on manque de joueurs clés devant. Mais je ne sais pas si c’est le moment de changer notre identité à cause de ça."

"On a une tradition"

"On a une tradition. On est Paris, on est habitués à jouer offensif. C’est notre ADN, c’est difficile de changer ça. Je suis sûr qu’il y aura des moments difficiles demain où nous serons très bas. Je m’attends à un Manchester United très offensif", a poursuivi l’ancien coach de Dortmund, qui "ne pense pas trop au résultat. On ne peut pas contrôler ça. Il va falloir jouer avec courage, ensemble, comme une équipe. Il faut être prêt à combattre, prêt à souffrir. Mais nous sommes ici pour marquer des buts."

Evidemment, cet objectif ne reposera pas uniquement sur les épaules de Kylian Mbappé, malgré l’absence de ses deux habituels partenaires offensifs: "On ne va pas rajouter de la pression à Kylian. Il a ses qualités, mais ce n’est pas son travail de remplacer «Ney» et «Edi» en même temps. Il doit jouer libéré et en confiance. Et je veux que nous soyons capables de l’aider avec des bonnes passes. Il est ici pour grandir, et c’est exactement le bon moment pour faire ça."