Trop tendres pour l'Euro 2020, mûrs pour l'Euro 2021 ?

Panoramic

France


Le report d'un an de l'Euro oblige forcément à penser à Eduardo Camavinga (17 ans), la pépite du football français qui a explosé cette saison à Rennes mais jouait un peu moins ces derniers temps, à cause notamment de l'arrivée du champion du monde Steven Nzonzi. Houssem Aouar, passé lui du côté des adultes (21 ans) et déjà leader technique avec l'Olympique Lyonnais, est l'autre jeune qui risque de taper fort à la porte des Bleus au printemps 2021.  


Espagne


Jamais sélectionné encore avec les A, Ansu Fati (17 ans) était dans l'ultime pré-liste de Luis Enrique, en mars. L'idée est très claire : verrouiller l'avenir de la révélation du Barça, natif de Guinée, avec la Roja. Moins jeune, Adama Traoré (24 ans), le milieu de Wolverhampton formé au Barça et né au Mali, est dans le même cas, lui aussi retenu dans cette dernière pré-liste. Déjà convoqué en Espoirs, comme Ansu Fati, il a également connu les U17 et U19.  


Angleterre


Mason Greenwood (18 ans), qui avait dû porter un maillot avec le flocage du PSG lors de l'exploit de Manchester United à Paris la saison dernière en Ligue des Champions (1-3), puisqu'il n'avait pas de tunique prête à son nom, se fait justement un patronyme chez les Red Devils, où il ne se prive pas de profiter du manque de consistance devant : cinq buts en Premier League, cinq autres en Ligue Europa.  


Pays-Bas


C'est un pari, mais l'Ajax Amsterdam commence à nous y habituer : Ryan Gravenberch (17 ans), s'il ne joue pas encore beaucoup avec les champions des Pays-Bas, affole tous les recruteurs européens et peut tout à fait prétendre à un profil à la Frenkie de Jong, symbole du parcours exceptionnel de l'Ajax en Ligue des Champions l'an dernier, s'il obtient ce temps de jeu dès la saison prochaine.