Portugal : Onze champions d'Europe en quête de doublé

Reuters

Gardiens


Rui Patricio (33 ans), parti en 2018 du Sporting vers Wolverhampton, reste le titulaire indiscutable en sélection comme dans son club anglais. Son n°2 n'a pas bougé non plus depuis cinq ans, puisque le gardien lyonnais Anthony Lopes (30 ans) demeure la fidèle doublure de celui qui s'était montré exceptionnel lors de l'Euro 2016, multipliant les arrêts - notamment en finale face aux Bleus. Ce qui lui avait ensuite valu de terminer douzième au classement du Ballon d'Or.

 

Défenseurs


En charnière aussi, rien ne bouge du côté des champions d'Europe. José Fonte et Pepe trimballaient déjà une sacrée expérience en 2016 lors de la phase finale en France, les deux cadres affichent désormais respectivement 37 et 38 ans au compteur ! A priori, Ruben Dias a désormais pris le relais de Pepe. Dans le couloir gauche, pas de problème en revanche pour Raphael Guerreiro (27 ans). Le latéral gauche très offensif du Borussia Dortmund est toujours considéré comme un des meilleurs spécialistes de la planète à son poste.

 

 


 

 

Milieux


Danilo (29 ans), recrue du Paris Saint-Germain cette saison, restait assez intermittent il y a cinq ans. Son statut s'est considérablement étoffé. C'est l'inverse pour Joao Moutinho (34 ans), passé plutôt du terrain vers le banc des remplaçants. Renato Sanches (23 ans), révélation en 2016, s'est beaucoup blessé depuis mais postule toujours à une place de titulaire. Le rôle de William Carvalho (29 ans) sera à surveiller aussi, sa place dans le onze de départ ne semblant plus absolument assurée face à la concurrence exacerbée.

 

 

Attaquants


Est-il utile de présenter encore Cristiano Ronaldo (36 ans) ? Il sera très intéressant de surveiller à quel point le capitaine et star absolue de la Selecçao influe sur ses coéquipiers, et surtout dans quel sens. Un débat qui fait rage en club comme en sélection, où l'équipe était déjà paradoxalement allée chercher le titre sans lui contre la France (0-1 en prolongation), après sa rapide sortie sur blessure. Rafa Silva (28 ans), comme en 2016 - une minute de jeu -, ne sera qu'un éventuel joker.

 

 


 


>