Lukaku enfin "libre et heureux"

Icon Sport

Romelu Lukaku l’a longuement raconté dans une interview (donnée au LightHarted Podcast sur YouTube), il était malheureux à Manchester United. Son entraîneur, Ole Gunnar Solskjaer, ne lui faisait plus confiance depuis Noël 2018, ses dirigeants l’ont laissé dans le flou malgré des rumeurs de départ dans la presse et, surtout, il avait l’impression d’être l’un des bouc-émissaires des supporters (en compagnie de Paul Pogba et Alexis Sanchez).

"Je n’ai jamais vu Rom aussi concentré, aussi heureux, aussi stimulé par un nouveau défi"

Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique

Son transfert à l’Inter Milan l’a soulagé et Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique, l’a constaté à l’entraînement. "C’est la première fois que je le vois libre et heureux. Je n’ai jamais vu Rom aussi concentré, aussi heureux, aussi stimulé par un nouveau défi", a lancé le coach espagnol, lundi, alors que les Diables rouges affrontent Saint-Marin mardi en éliminatoires de l’Euro 2020, quatre jours après avoir déjà battu le micro-État (0-4).

Meilleur buteur de l’histoire de la sélection belge, avec 48 réalisations en 81 capes, le buteur de 26 ans aura l’occasion d’améliorer ses superbes statistiques en équipe nationale. Cela tombe bien, Romelu Lukaku tire son épingle du jeu face aux petites équipes. Il a inscrit deux doublés contre le Panama et la Tunisie avant de ne plus ajuster la mire en quatre autres matches de la Coupe du monde 2018. C’est justement ce que lui reprochaient les fans de MU...

Serie A - L'Inter s'amuse, Lukaku déjà lancé