Les Bleus ne sont pas les seuls d'attaque

Angleterre


Intrinsèquement, l'escouade offensive des Anglais est sublime et rivalise avec les Bleus, qu'il s'agisse des titulaires ou des remplaçants. Phil Foden, Harry Kane et Raheem Sterling composent ainsi un trident redoutable, et ce sont Marcus Rashford, Jadon Sancho, Jack Grealish, Bukayo Saka et Dominic Calvert-Lewin qui sont disponibles pour prendre la relève !

Espagne


L'Espagne n'a plus les noms ronflants d'un passé pas si lointain, mais Ferran Torres, Alvaro Morata et Dani Olmo ont de quoi tenir à la pointe d'une équipe type qui semble aussi se dessiner en 4-3-3. Adama Traoré, Pablo Sarabia, Mikel Oyarzabal et Gerard Moreno sont les quatre autres attaquants de la liste de Luis Enrique.


Belgique


Le duo Romelu Lukaku - Kevin de Bruyne a-t-il réellement un équivalent sur cet Euro ? Mais il y a de vraies inconnues pour les Diables Rouges : la manière dont reviendra le maître à jouer de Manchester City, qui manquera au moins le premier match à cause de sa fracture du visage en finale de Ligue des Champions, et l'état de forme d'Eden Hazard censé les accompagner. Michy Batshuayi, Christian Benteke, Jérémy Doku, Dries Mertens et Leandro Trossard sont les autres appelés, rien que ça.

Italie


La machine italienne semble inarrêtable. La Squadra Azzurra ne sait plus perdre et empile les buts, avec un trio où Federico Chiesa, Ciro Immobile et Lorenzo Insigne ne semblent pas forcément, au premier abord, les plus dangereux du Vieux Continent. Et pourtant... Andrea Belotti, Domenico Berardi et Giacomo Raspadori, en réserve, sont tous de purs spécialistes de Serie A.


Pays-Bas


Un peu à l'image des Italiens, les Néerlandais ne cessent d'accumuler les matchs à buts alors que leurs noms offensifs ne sont pas des plus ronflants, si ce n'est le capitaine Memphis Depay autour de qui tout s'articule surtout de manière très intense. Wout Weghorst tient la corde dernièrement si les Oranje se maintiennent dans un 4-4-2, mais Luuk de Jong, Steven Berghuis, Donyell Malen et Cody Gakpo sont également de la partie.

Allemagne


Dans le prolongement de la France, l'Angleterre ou la Belgique, la Mannschaft complète le carré des équipes qui font très peur aux avant-postes, avec en prime un tout frais 7-1 contre la Lettonie. Là aussi, on semble partir sur un 4-3-3 avec Kai Havertz et Serge Gnabry placés autour du revenant Thomas Müller. Et si jamais ça ne convenait pas, Leroy Sané, Timo Werner ou Kevin Volland sont prêts à donner un coup de main.

>