Les Bleus en 2021, un échec cuisant et un titre



Le cœur des supporters de l’équipe de France a balancé en 2021. L’Euro 2020 (reporté en 2021 en raison de la pandémie) restera comme un crève-cœur pour tout un pays. Redoutablement armés sur le papier et dotés d’un nouvel atout XXL nommé Karim Benzema, rappelé après cinq ans de brouille avec Didier Deschamps, les Bleus ont déçu en sortant dès les huitièmes de finale de la compétition au profit de la Suisse. Le scénario cauchemardesque s’est dessiné dans les dix dernières minutes quand la France, qui menait 3-1, a été punie par des Helvètes téméraires (3-3) à la 90eme minute. La Nati a finalement triomphé aux tirs au but (5-4), après trente minutes supplémentaires sans but et un dernier penalty non transformé par Kylian Mbappé.

La Ligue des Nations pour oublier l'Euro





Floués après cet échec majuscule, les hommes de Didier Deschamps ont vécu un été mouvementé. Le temps de digérer cette contre-performance et revenir à leur quotidien en club. Ce groupe s’est donné les moyens de rebondir. A la mi-octobre, il pouvait de nouveau être rutilant à Turin face à la Belgique en demi-finale de la Ligue des Nations. Un choc bien mal démarré par les Bleus, menés 2-0 à la mi-temps par leur rival, mais remis dans le match par Karim Benzema et Kylian Mbappé avant que Theo Hernandez se charge d’envoyer la France en finale à la dernière minute. Encore fallait-il confirmer ce succès renversant (3-2) trois jours plus tard à Milan contre l’Espagne. Et une nouvelle fois dos au mur, la bande tricolore s’en est remise à l’attaquant du Real (9 buts en 2021) et au prodige du PSG pour égaliser et s'imposer (2-1). Le gain d’un nouveau trophée, trois ans après la Coupe du Monde, est appréciable pour les hommes de Deschamps qui ont su montrer leur force de caractère. Après la pluie, le beau temps mais aussi une qualification pour le prochain Mondial. Vite 2022.

>