Euro: "Ciao Mbappé", la presse européenne sans pitié pour les Bleus

Panoramic

L'attaquant-vedette des Bleus et du PSG est en Une de la Gazzetta dello Sport, avec une photo de son tir au but intercepté par le gardien de but suisse Yann Sommer. "Il rate le dernier penalty et la Suisse renvoie à la maison la super France de classe mondiale", tandis que le Corriere dello Sport est tout aussi impitoyable avec le N.10 français: "Mbappe condamne la France". La presse russe n'épargne pas davantage le champion du monde 2018: "Mbappé a échoué à l’Euro. Erreur fatale au penalty, zéro but marqué et scandales avec ses partenaires", affirme même le site d'information sportif Sport-express.ru qui parle de "La chute de la Bastille".

 

En Espagne, les Unes de la presse quotidienne sportive sont logiquement accaparées par le succès épique en 8e de finale de l'Espagne sur la Croatie (5-3 a. p.) à Copenhague juste avant le match des Bleus... Mais elle ne manque pas d'insister sur l'échec français et sur celui de Mbappé, qui figure sur les tablettes du Real Madrid selon les médias espagnols: Marca, le journal le plus vendu du pays, parle ainsi d'"un désastre qui met Mbappé sous le feu des critiques". Pour le le tabloïd finlandais Ilta-Sanomat, "Kylian Mbappé devient l'anti-héros", tandis qu'en Suède, le tabloïd Aftonbladet évoue "Kylian Mbappé bouc émissaire".

 

Docteur Jekyll et Mister Hyde 

Au Danemark, Politiken préfère mettre en avant la performance des Suisses: "Nouveau drame à couper le souffle à l'Euro: la Suisse renvoie les champions du monde français chez eux après une remontée sensationnelle", tandis que la radio danoise DR titre sur le "Fiasco français: la Suisse élimine les champions du monde à l'Euro après une séance de tirs au but dramatique". En Grande-Bretagne, c'est l'incompréhension qui domine les titres: comment les champions du monde en titre, grands favoris de cet Euro, ont-ils pu tomber si bas? "La France, dont la défaite ouvre complètement la compétition, a livré une incompréhensible prestation à la Docteur Jekyll et Mister Hyde", résume le Daily Telegraph qui assène: "Les fragilités ont fini par l'emporter sur l'inspiration".

De son côté, The Guardian pointe les responsabilités du sélectionneur Didier Deschamps: "Les reproches seront assourdissants et durables. Didier Deschamps sera fustigé pour avoir réagi à sa pénurie d'arrière gauche en changeant pour une défense à trois (...) une décision qui sera aisément classée parmi les pires qu'il a prises lors de son mandat".

Enfin, tout autant que la chute des champions du monde, la presse allemande retient le spectacle qu’ont offert les deux équipes: "Merci la France, merci la Suisse ! Ce match était FABULEUX!", s'extasie Bild. "Et une ENORME sensation! Les Suisses éjectent les favoris français en huitième de finale dans un match grandiose de l’Euro", poursuit le quotidien à grand tirage.

"Quel match!", fait écho Kicker, le magazine du football "pendant plus de 120 minutes on a eu droit à un tour de grand huit complètement fou, plein de buts, de moments forts et d'autres magiques, avec à la fin une séance de tirs au but. Kylian Mbappé en est sorti en figure tragique, le gardien de Mönchengladbach Yann Sommer en héros".

Euro 2020 : La Nati élimine les Bleus !


>