Euro 2020 - Pas de grande Italie sans grande défense !

Reuters
On ne passe pas. Deux fois 3-0 et une fois 1-0, pas besoin de sortir la calculette pour soustraire quoi que ce soit : la Squadra Azzurra n'a pas encaissé le moindre but lors du premier tour de l'Euro. C'est la seule dans ce cas avec l'Angleterre, mais cette dernière n'a marqué que deux fois (contre sept fois, donc, pour la Nazionale). Là où tous les observateurs louent le caractère intense et offensif de cette nouvelle Italie, c'est aussi un rappel des fondamentaux du pays. Et la continuité d'une série dingue : face aux Gallois, les hommes de Roberto Mancini ont enchaîné un onzième match de suite sans encaisser le moindre but ! Les Pays-Bas sont leur dernier adversaire à avoir trouvé la faille, le 14 octobre en Ligue des Nations (1-1).

On n'enchaîne pas 30 matchs sans défaite sans une invincibilité du genre, et pour ça, la charnière est toujours aussi inamovible et symbolique : Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini, bien sûr, montent la garde comme à leurs plus belles heures. C'est le troisième Euro de suite pour Chiellini, le quatrième pour le capitaine Chiellini qui est le seul de l'arrière-garde transalpine à avoir disputé les trois matchs. Le sélectionneur doit s'en mordre les doigts, puisqu'il a dû sortir sur blessure (cuisse) contre le Pays de Galles... Néanmoins, il était de retour à l'entraînement vendredi et pourrait tenir sa place - sinon, c'est Francesco Acerbi qui le remplacera. C'est moins certain pour Alessandro Florenzi.

Touché au mollet, le joueur du PSG a été relevé avec brio par Giovanni Di Lorenzo, qui semble ainsi favori pour enchaîner à droite. Le quatrième larron, à gauche, se nomme Leonardo Spinazzola, qui a donc pu souffler en étant remplacé temporairement par Emerson. De la même façon que Rafael Toloi et Alessandro Bastoni ont également joué pour reposer leurs titulaires. Une escouade défensive à laquelle il convient d'ajouter le dernier rempart Gianluigi Donnarumma (Salvatore Sirigu, pour le geste, est entré une minute) et les trois milieux : Jorginho et Nicolo Barrella semblent indiscutables, alors que la troisième place - sur le côté gauche - du trident se jouera entre Manuel Locatelli et Marco Verratti, qui n'est revenu de blessure que pour ce match contre Galles.

>