Euro 2020 : Les clés de la finale entre l'Angleterre et l'Italie

Reuters
La fraîcheur

Mardi aux tirs au but face à l'Espagne, mercredi après prolongation contre le Danemark, l'Italie et l'Angleterre ont eu besoin de s'employer pour accéder à la finale de l'Euro. Les demi-finales ont pu laisser des traces. La Squadra Azzurra a eu un jour de repos supplémentaire, suffisant pour faire la différence si le titre se joue au-delà de la 90eme minute ?

Le public acquis à la cause des Anglais

Pour compenser des jambes peut-être un peu plus lourdes, quoi que moins sollicitées par les voyages à travers l'Europe, les Three Lions vont pouvoir compter sur le soutien de Wembley. 66 000 spectateurs sont attendus dans les tribunes de l'enceinte londonienne ce dimanche. Plus de 50 000 d'entre-eux seront acquis à la cause des hommes de Gareth Southgate. Un vrai supplément d'âme à moins que ce soutien ne se transforme en pression supplémentaire pour une équipe aussi jeune. Il y a cinq ans, la France n'avait pas su profiter d'une finale à domicile pour soulever le trophée Henri Delaunay.

La pression d'un tel rendez-vous

La dernière fois que l'Italie a joué la finale d'une grande compétition internationale, c'était en 2012. Pour l'Angleterre, c'était en 1966. Sur la pelouse de Wembley ce dimanche, il n'y a que Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci qui savent ce qu'un tel événement représente. Face à l'Ecosse lors de la phase de poules, l'Angleterre a aligné le onze le plus jeune de la compétition. Pour les Italiens, 13 des 26 joueurs sélectionnés pour l'Euro ont moins de 20 sélections. Ces deux équipes vont découvrir la pression d'une finale de l'Euro. Celle qui la gérera le mieux aura de grandes chances de l'emporter.

Un duel entre les deux meilleures défenses de l'Euro

Cette finale met aux prises deux nations qui ont impressionné défensivement depuis le début de l'Euro. Elles avaient terminé la phase de poules sans avoir encaissé le moindre but. Si la Squadra Azzurra en a pris trois depuis, Jordan Pickford a dû attendre la demi-finale pour chercher un ballon au fond de ses filets. Les attaquants de deux des quatre meilleures attaques de l'Euro risquent de ne pas avoir beaucoup d'espace. La première équipe qui trouvera la faille aura les atouts pour gérer son avance et donc se rapprocher du titre. Mais l'Italie devra particulièrement se méfier de la mobilité des Three Lions. Avec son expérience, la charnière Giorgio Chiellini - Leonardo Bonucci n'est pas réputée pour sa vivacité.

Kane le capitaine contre Chiesa le supersub ?

Un duel dans le match pourrait mettre aux prises Harry Kane et Federico Chiesa. Si la bataille dans l'entre-jeu s'annonce intense avec Declan Rice - Kalvin Phillips d'un côté et Jorginho - Marco Verratti - Nicolo Barella de l'autre, dans la zone de vérité, la différence pourrait se faire entre deux joueurs qui n'ont pas le même statut mais qui ont porté l'Italie et l'Angleterre lors des derniers matchs. Harry Kane est parvenu à se remobiliser après un premier tour compliqué et sera le capitaine mais surtout l'atout offensif numéro 1 de l'Angleterre. Federico Chiesa a débuté l'Euro sur le banc mais sa capacité à changer le visage de la Nazionale lors de ses entrées en jeu lui a permis d'obtenir la confiance de Roberto Mancini. Kane et Chiesa ont marqué lors des demi-finales. Et ils vont essayer d'en faire de même ce dimanche en finale.

>