Euro 2020 : Griezmann, Varane, Benzema... Souvenirs contrastés contre l'Allemagne

Panoramic

Olivier Giroud, la première


Pour Giroud, l'Allemagne rappellera de bons souvenirs: le 29 février 2012, à Brême, l'attaquant fête sa première titularisation chez les Bleus de Laurent Blanc et inscrit le premier de ses 46 buts internationaux. "J'avais envie de faire trois fois le tour du terrain mais je suis resté sobre", réagit-il. Le joueur, qui évolue alors à Montpellier, emmène les Bleus vers une victoire rassurante à 100 jours de l'Euro (2-1) et se fait une place dans les 23 pour cette compétition. Giroud marquera ensuite face aux Allemands le soir du 13 novembre 2015 (2-0), dans une soirée à jamais endeuillée par les attentats.

Karim Benzema, le souvenir de Neuer


Les France-Allemagne de Karim Benzema sont l'archétype de ce qui a pu être reproché au Madrilène pendant ses premières années sous le maillot bleu: un manque d'impact, et une incapacité à être décisif dans le dernier geste. Lors du quart de finale du Mondial-2014 (0-1), il faudra aussi y ajouter une immense frustration, de voir le gardien Manuel Neuer, tel un roc infranchissable, repousser du bras droit une frappe à bout portant dans les arrêts de jeu... Un peu plus tôt, c'est la cuisse de Mats Hummels qui avait détourné une autre tentative du N.10 des Bleus. En 2013 en amical, Benzema avait déjà manqué pas mal d'occasions lors d'un autre revers (2-1), après plus de six mois de disette sous le maillot tricolore. Le Madrilène n'a connu que la défaite contre l'Allemagne.

Raphaël Varane et le spectre de Hummels


Un duel aérien manqué qui vaut tous les mau x: battu dans l'extension, le positionnement et surtout l'expérience par Mats Hummels, Raphaël Varane flanche dès la 13e minute du quart de finale du Mondial-2014. L'Allemand marque de la tête, au duel face au Madrilène, l'unique but de la soirée et le rêve des Bleus et de leur jeune défenseur de 21 ans s'éteint dans l'après-midi chaude et humide de Rio. "J'espère que tout cela va servir pour faire quelque chose de grand tous ensemble", dira Varane après la rencontre, abattu mais prémonitoire. Ce quart 2014, c'est aussi un mauvais souvenir pour Paul Pogba, auteur de la faute qui a amené le but allemand. Lui sera également très revanchard deux ans plus tard à l'Euro en France, qu'a manqué Varane sur blessure.

Antoine Griezmann, monsieur doublé


Après un quart de finale en 2014 où il s'était plutôt montré en vue malgré du déchet dans le dernier geste, Antoine Griezmann sera l'homme de la demi-finale de l'Euro-2016. Auteur d'un doublé au stade Vélodrome, "Grizou" fera chavirer tout le public français, conquis par son meneur de jeu élu meilleur joueur de l'Euro quelques jours plus tard, après la finale perdue contre le Portugal (1-0 a.p.). Et deux ans après, tout juste auréolé du titre de champion du monde, Griezmann rééditera l'exploit au Stade de France en Ligue des nations (2-1), se montrant encore intraitable sur penalty face à Neuer, comme à l'Euro.

Presnel Kimpembe, une faute de main


Les derniers arrivés en équipe de France n'ont pas connu le Mondial ou l'Euro, et leurs émotions fortes contre l'Allemagne. Mais l'un d'entre eux se rappellera peut-être du match retour de 2018 en Ligue des nations: Presnel Kimpembe, qui fête alors sa 5e sélection. Le Parisien est coupable d'une malheureuse faute de main en début de rencontre, provoquant un penalty transformé par Toni Kroos. Mais les Bleus finissent par s'imposer (2-1).
 

Mbappé : "L'Allemagne est un adversaire redoutable"


>