Espagne : Luis Enrique veut gagner la bataille de la possession

Panoramic
Ce sera une bataille pour le ballon et Luis Enrique veut la gagner. Le sélectionneur de la Roja s'est exprimé ce lundi en conférence de presse avant le match contre l'Italie, mardi soir en demi-finale du Championnat d'Europe (21 heures). Alors que la Roja est l'équipe qui a le plus monopolisé le cuir depuis l'entame du tournoi, il n'entend pas déroger à ses principes contre la formation de Roberto Mancini. "C'est l'une des questions majeures avant ce match. On est leaders concernant la possession de balle, mais c'est aussi une sélection qui peut faire usage du ballon. Ce sera la première bataille à gagner. Mais ils peuvent aussi jouer sans. Pour nous, c'est en tout cas très clair : on préférera l'avoir, on en a besoin."

Luis Enrique ne se mettra pas en avant dans le cas d'une victoire finale


Si d'aventure l'Espagne devait se défaire de l'Italie avant de possiblement battre l'Angleterre ou le Danemark et ainsi obtenir le titre de championne d'Europe, quel serait le mérite de Luis Enrique ? Ce dernier a été modeste et très humble au moment de répondre. Pour lui, ce ne serait pas sa victoire. "Non. Que je sois un leader, oui, sans aucun doute, mais je ne suis pas sur le terrain. Ce qui est difficile, c'est de marquer des buts, de bien presser, de bien défendre : c'est tout ce que font les joueurs. Si on passe en finale et qu'on la gagne, ce serait évidemment une victoire des joueurs", a-t-il expliqué. Sondé à propos de l'importance d'Aymeric Laporte dans son équipe, le natif de Gijon a, également, été très clair : "C'est un défenseur central top, en attaque comme en défense. Il est à l'aise des deux pieds, il est rapide, costaud, bon de la tête, attentif sur les couvertures. C'est vraiment un défenseur top."

>