Didier Deschamps va devoir trancher

Reuters

Quel est le point commun entre Axel Witsel, Kevin De Bruyne et Rafael Toloi ? Retenus pour l'Euro, ils n'ont pas été inscrits sur les feuilles de match de la première journée du rendez-vous continental. Avec des listes élargies à 26 noms mais des feuilles de matchs qui ne peuvent en accueillir que 23, trois joueurs sont écartés à chaque rencontre. Alors que les débuts de l'équipe de France à l'Euro se rapprochent, Didier Deschamps va bientôt devoir faire ses choix. Et pour les faire, il ne pourra compter que sur les entraînements. Les deux matchs de préparation remportés face au Pays de Galles et à la Bulgarie ne lui ont pas permis de tirer des enseignements dans ce domaine.

Quatre joueurs de champ n'ont pas été utilisés en préparation

Avec six changements autorisés lors des deux rencontres amicales organisées dans l'Hexagone au début du mois de juin, le sélectionneur des Bleus n'a sollicité que 20 joueurs pour le moment. Steve Mandanda, Mike Maignan, Léo Dubois, Clément Lenglet, Kurt Zouma et Marcus Thuram n'ont pas encore joué la moindre minute en match depuis le début du rassemblement et les trois déçus pour le match face à l'Allemagne se trouvent certainement parmi eux. Si Didier Deschamps devrait bien emmener trois gardiens, cela devrait se jouer entre les quatre joueurs de champ qui n'ont pas encore été utilisés. Parmi eux, l'attaquant du Borussia Mönchengladbach est le seul qui a été écarté d'une feuille de match pour une autre raison que du repos forcé pendant la préparation.

Un nouveau défi pour Didier Deschamps

Au moment de retirer trois noms de sa liste pour un match officiel aussi important qu'une entrée en matière dans une grande compétition internationale, DD va devoir prendre en compte l'impact psychologique d'une telle décision. Même s'il a vanté l'importance de chaque élément de son groupe de 26, l'entraîneur des champions du monde va devoir relever un défi inédit qui n'est pas sans risque pour l'équilibre qui lui est si cher. « Je le répète souvent à mes joueurs : vous êtes 26 mais vous êtes là » confiait Didier Deschamps avant le match contre la Bulgarie. Un argument dont il devra user au moment d'annoncer ses choix aux joueurs.

 


>