Bleus : Les réactions après la victoire contre l'Allemagne



Didier Deschamps (sélectionneur de l'équipe de France, M6) : "On a fait un gros match face à un très bel adversaire aussi, une très belle équipe allemande. Je savais que mes joueurs allaient être prêts, on a été dans tout, notamment le combat, même si en première période, on aurait pu un peu mieux ressortir les ballons. Après ça se joue à peu pour inscrire ce 2eme but et se mettre à l'abri. Mais on n'a pas souffert tant que ça sur la deuxième période. Un match de costauds avec de la qualité et du talent. C'est notre premier match. C'est un choc, ça pouvait être une demi-finale ou une finale. Évidemment, prendre ces trois points, c'est quelque chose d'important. Ce ne sera pas décisif, mais avec la qualité de cette équipe allemande, le retour de quelques anciens, difficile à manœuvrer... Cette victoire nous fait du bien."

Adrien Rabiot (milieu de terrain de l’équipe de France, beIN SPORTS) : « C'est important d’entrer dans la compétition avec une victoire. On savait qu'on allait souffrir face à l’une des équipes qui jouent au mieux au football dans ce tournoi. On était prêts à ça. Il fallait combattre, on a su le faire et marquer quand il le fallait. C'est une première réussie (...) A titre personnel, c'est un moment important. Mais c'est dans la continuité de ce que j’ai fait cette saison avec les Bleus. Je suis content de ma performance et du reste de l'équipe. On était tous unis, et c'est la victoire de tout un groupe. On a montré un très bel état d'esprit. C'est de bon augure pour la suite, il faut continuer comme ça. »

Paul Pogba (milieu de terrain de l'équipe de France, M6) : "La prestation de l'équipe, c'est ça le plus important. Sans eux, vraiment, je n'aurais pas été aussi performant, parce qu'ils m'ont aidé. On a tous fait les efforts. Cette victoire elle est pour tout le monde. Pas que ceux qui sont sur le terrain, mais aussi ceux qui sont sur le banc ou dans les tribunes. Tout le monde parlait avant le Championnat d'Europe : favori, pas favori, le groupe de la mort, pas le groupe de la mort, l'attaque... Franchement, nous on est concentrés sur ce qu'on doit faire sur le terrain. On doit aussi assumer ce statut de champion du monde, et venir avec l'humilité. On sait que quand on doit souffrir, on est tous ensemble, et quand on doit attaquer, on est tous ensemble aussi."

Benjamin Pavard (défenseur de l’équipe de France, beIN SPORTS) : « J’ai pris un sacré choc, oui. J’étais un peu KO pendant 10-15 secondes. C’est vrai qu’on est tombés sur une bonne équipe d’Allemagne, qui a eu la possession. Mais on a fait un très bon match défensivement et offensivement, et on a été solidaires. On se sent bien. Même physiquement on va encore plus monter en puissance. C’est de bon augure pour la suite. Si on a douté ? Non, je trouve qu’on a très bien géré leurs temps forts, ils n’ont pas eu beaucoup de tirs cadrés. On a bien défendu collectivement. C’est un match plus que positif. Oui, c’est sûr que ça a une saveur particulière de gagner face aux Allemands. On savait que ce 1er match était important. Maintenant, on va vite récupérer car il y a le 2eme match qui arrive rapidement en Hongrie. »

Hugo Lloris (gardien et capitaine de l'équipe de France, M6) : "C'est le plus important, l'essentiel c'est les trois points. On a montré un visage avec beaucoup de solidarité. On a souffert, surtout en 2eme période où on avait du mal à conserver le ballon, ils nous l'ont confisqué avec leur système et les pistons à droite et à gauche. Mais l'essentiel est là et il faut savourer. On était en bloc oui. On a été mieux en 1ere période avec le ballon mais sans ballon les deux périodes ont été très bonnes. Tout le monde a participé au travail défensif et on avait besoin de tout le monde parce que le jeu de passes est une des qualités des Allemands. On a été très efficaces, très solides dans les 30 derniers mètres. On peut s'appuyer là-dessus."

>