Bleus, la course à l'Euro: Griezmann brillant, Mbappé terne

panoramic

Griezmann, le retour en grâce

Antoine Griezmann, durement critiqué pour son faible rendement depuis son arrivée au Barça à l'été 2019, a pris la lumière, dimanche contre Osasuna (4-0) pour redonner des couleurs à une équipe apathique (7e de Liga). "Grizou" a marqué d'une reprise de volée surpuissante du gauche depuis l'extérieur de la surface, qui a laissé sur place le gardien (42e) juste avant la pause. Il a aussi distribué une passe décisive pour Coutinho (56e). "Il se sent plus libéré, plus à l'aise sur le terrain. C'est positif. Les buts de ce genre, ça te donne énormément de confiance en toi", s'est réjoui son entraîneur Ronald Koeman dimanche.

Quel but sensationnel de Griezmann !

Coman marche sur l'eau 

Trois buts et deux passes décisives en une semaine. Kingsley Coman, aiguillonné par son coach Hansi Flick, qui lui avait demandé de faire preuve en Bundesliga de la même rage de vaincre qu'en Ligue des champions, a reçu le message. Contre Stuttgart samedi (3-1), alors que le Bayern a de nouveau clairement montré des signes de fatigue, le Parisien a égalisé après l'ouverture du score par Stuttgart (38e). Puis il a servi Robert Lewandowski pour le deuxième but (45e+1). Le Français a aussi été le meilleur Munichois dans les duels (77% remportés), rapporte le site de la Bundesliga, preuve de la bonne passe physique d'un joueur à la carrière hachée par les blessures.

Un nouveau but pour Kingsley Coman :

Mbappé, la 100e tremblante

Kylian Mbappé a incarné la maladresse du Paris SG, qui a été tenu en échec par Bordeaux (2-2) samedi.  Aligné aux côtés de son complice Neymar, "Kyky" a multiplié les occasions ratées, tout comme les gestes d'agacement devant son impuissance. Après avoir enchaîné mardi contre Leipzig un 8e match consécutif de Ligue des champions sans but, Mbappé ne rassure pas avant un nouveau rendez-vous européen crucial, sur le terrain de Manchester United mercredi. Ou alors attend-il la plus belle affiche pour marquer ce but qui lui permettra d'atteindre la barre symbolique des 100 réalisations avec Paris. "Il peut gérer cette pression positive. Ça va arriver, c'est une question de temps", a indiqué son entraîneur Thomas Tuchel.

Simeone encense Lemar

Pour sa troisième titularisation de la saison, Thomas Lemar a livré une grosse performance avec l'Atlético, dans le succès contre Valence (1-0) samedi. L'ancien Caennais, qui n'a plus rejoué avec les Bleus depuis un an, a été l'un des seuls à porter le danger devant les cages valenciennes, avec un coup franc bien tiré et deux frappes qui ont dû être détournées par Jaume Domenech. Sa performance lui a valu le titre d'homme du match et les louanges de son entraîneur Diego Simeone: "Cela faisait un moment qu'il n'avait pas signé une prestation comme celle-là. Lemar est un très bon joueur, croyez-moi! Dans l'équipe, on n'a pas un seul joueur avec sa vitesse, sa conduite de balle, son style... (...) C'est un joueur qui peut nous faire beaucoup de bien", a déclaré l'Argentin.

Première pour Mendy

Benjamin Mendy a attendu son 60e match avec Manchester City pour débloquer son compteur! Samedi contre Burnley (5-0), le défenseur a converti l'offrande de Kevin de Bruyne d'une belle volée en angle fermé, pour sceller le 3-0 (41e). "Il n'y a qu'un homme qui peut me faire marquer. #enfin", a tweeté l'ancien Marseillais, en remerciant le maître à jouer belge. 

L'apprenti Thuram

Marcus Thuram continue d'apprendre le métier à Mönchengladbach. Samedi, il a débuté son match contre Schalke (4-1) par une bourde qui a coûté un but à son équipe, en adressant une mauvaise passe en retrait interceptée par un attaquant adverse (20e). Le postulant à l'Euro (3 sélections) s'est rattrapé en offrant le 3-1 au Borussia, en reprenant un ballon relâché dans ses six mètres par le gardien de Schalke (52e). Il s'agit de sa deuxième réalisation de la saison en Bundesliga. "(J'apprécie) sa capacité à jouer dans la surface adverse, à y gagner des duels. Son dynamisme, son physique l'aident beaucoup, mais aussi son talent de footballeur, il est fort en un contre un, et il sait à quel moment précis faire des appels en profondeur. Il a un bon instinct", l'avait félicité mercredi son entraîneur Marco Rose.

Thuram et Plea brillent avec Gladbach :