Tour d'Italie (E5) : Le sprint pour Ewan, la fin pour Landa et Sivakov


Le Giro a pris la direction de l’Est et de la mer Adriatique ce mercredi ! Les coureurs ont eu droit à une étape plate, sans la moindre difficulté répertoriée, qui s’est terminée au sprint. Mais cette étape a priori calme a mis fin aux espoirs de Mikel Landa, le leader de Bahrain Victorious, considéré comme un gros outsider de ce Giro, qui a chuté lourdement à quatre kilomètres de l’arrivée. Touché à la clavicule, le Basque de 31 ans, troisième en 2015 et quatrième en 2019, a dû se résoudre à l’abandon. Dans la même chute, qui a également mis au sol la personne chargée de signaler les dangers avec un drapeau jaune, s’est également retrouvé Joe Dombrowski (UAE Emirates), le vainqueur de l’étape de mardi, qui perd donc sa deuxième place au classement général. Après les mauvaises nouvelles, les bonnes ! C’est Caleb Ewan qui s’est montré le plus fort de tous les sprinteurs, ce mercredi à Cattolica, en s’imposant devant les Italiens Giacomo Nizzolo (qui finit pour la onzième fois deuxième d’une étape du Giro !) et Elia Viviani, toujours à la recherche de sa première victoire en Grand Tour sous le maillot de Cofidis. Alors que Tim Merlier était bien parti dans ce sprint, il a connu un problème mécanique, et Ewan a surgi de la droite pour l’emporter, et signer la 48eme victoire de sa carrière, la deuxième cette année après celle sur le Tour des Emirats.

Bernal dans le Top 10, Sivakov perd gros


Pour le reste, cette étape s’est disputée sur un rythme plutôt lent, sans pluie contrairement à la veille, et elle a été marquée par deux échappées : celle de Filippo Tagliani (Androni Giocattoli-Sidermec) et Umberto Marengo (Bardiani-CSF-Faizanè) pendant les 70 premiers kilomètres, puis celle de Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec) et Davide Gabburo (Bardiani-CSF-Faizanè), partis à 68 kilomètres de l’arrivée et rattrapés par Alexis Gougeard (AG2R-Citroën) après quarante kilomètres, mais le trio a été repris à trois kilomètres de la ligne. Les équipes de sprinteurs ont parfaitement joué leur rôle ce mercredi, et le leader Alessandro De Marchi n’a pas été inquiété. Suite à la chute de Dombrowski, il compte même désormais 42 secondes d’avance sur son nouveau dauphin, Louis Vervaeke, alors qu’Egan Bernal profite des malheurs de l’Américain pour intégrer le Top 10, à 1’39 du maillot rose. Le Colombien, qui avait été désigné co-leader avec Pavel Sivakov pour ce Giro, a vu son coéquipier être contraint à l'abandon. Victime d’une chute lui aussi dans les derniers kilomètres, il est arrivé avec plus de treize minutes de retard et son équipe a annoncé plus tard qu'il ne prendrait pas le départ de la 6eme étape, car il est blessé à l'épaule. Jeudi, l’étape pourrait être réservée aux baroudeurs, avec un col de troisième catégorie et deux de deuxième, dont la montée finale, à Ascoli Piceno (1093m).

Giro 2021 CYCLISME / GIRO 2021
Classement de la 5eme étape (Modène – Cattolica, 175km) – Mercredi 12 mai 2021
1- Caleb Ewan (AUS/Lotto Soudal) en 4h07'01

2- Giacomo Nizzolo (ITA/Qhubeka Assos) mt
3- Elia Viviani (ITA/Cofidis) mt
4- Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe) mt
5- Fernando Gaviria (COL/UAE Emirates) mt
6- Matteo Moschetti (ITA/Trek-Segafredo) mt
7- Andrea Pasqualon (ITA/Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux) mt
8- Dylan Groenewegen (PBS/Jumbo-Visma) mt
9- Manuel Belletti (ITA/Eolo-Kometa) mt
10- Davide Cimolai (ITA/Israël-Start-Up Nation) mt
...


Classement général après 5 étapes (sur 21)
1- Alessandro De Marchi (ITA/Israël Start-Up Nation) en 17’57″45

2- Louis Vervaeke (BEL/Alpecin-Fenix) à 42″
3- Nelson Oliveira (POR/Movistar) à 48″
4- Attila Valter (HON/Groupama-FDJ) à 1’00
5- Nicolas Edet (FRA/Cofidis) à 1’15
6- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana Premier Tech) à 1’24
7- Remco Evenepoel (BEL/Deceuninck-Quick Step) à 1’28
8- Alberto Bettiol (ITA/EF Education Nippo) à 1’37
9- Hugh Carthy (GBR/EF Education – Nippo) à 1’38
10- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) à 1'39

>