Tour d'Italie 2022 (E17) : Buitrago l'emporte à Lavarone

Panoramic


Santiago Buitrago tient sa victoire sur un Grand Tour ! Après avoir levé les bras lors de la 2eme étape du Saudi Tour en début de saison, le coureur colombien a ajouté une deuxième ligne à son palmarès lors de la 17eme étape du Giro 2022. Un parcours une nouvelle fois montagneux, long de 168 kilomètres entre Ponte di Legno et Lavarone qui a vu la route se cabrer dès les premiers hectomètres. En effet, les pentes du Passo del Tonale a été le terrain de jeu parfait pour les aventuriers. Hugh Carthy et Thymen Arensman dans un premier temps puis Felix Gall et Alessandro Covi ont donné le ton de cette journée de course. Dans la descente, un groupe de 19 coureurs avec notamment Mathieu van der Poel, Santiago Buitrago, Guillaume Martin, Jan Hirt, Koen Bouwman, Giulio Ciccone ou encore Mauri Vansevenant est parti en contre. La jonction a été faite moins de 20 kilomètres après le départ, avec David de la Cruz et Diego Rosa qui ont ensuite fait l’effort pour rejoindre un groupe riche de 25 coureurs qui a reçu l’aval du peloton pour prendre le large. Le peloton a alors calmé ses ardeurs, ce qui a permis aux sprinteurs distancés avant le sommet du Tonale, dont le porteur du maillot cyclamen Arnaud Démare, d’y reprendre place et de ne pas craindre les délais à l’arrivée.


Van der Poel au four et au moulin


A l’avant, l’échappée a su collaborer pour prendre quasiment cinq minutes d’avance alors que Koen Bouwman n’a laissé à personne le soin de prendre les points pour le classement du meilleur grimpeur au sommet du Giovo, situé quasiment à mi-distance dans cette étape. La descente technique a tout d’abord vu Santiago Buitrago aller à terre puis repartir sans grandes conséquences. Les qualités de descendeur des uns et des autres a provoqué un temps une scission dans l’échappée, qui a très vite retrouvé son unité. Ce qui n’a visiblement pas été du goût de Thymen Arensman ou encore Mathieu van der Poel, qui ont placé l’un après l’autre un démarrage dès le pied du Passo del Vetriolo. Le petit-fils de Raymond Poulidor est parvenu à se détacher avec, dans sa roue, Felix Gall, Guillaume Martin et Alessandro Covi. Un quatuor qui a alors commencé à creuser un écart significatif avec le reste de l’échappée. Le peloton, de son côté, a perdu Simon Yates et Harm Vanhoucke, qui ont mis définitivement pied à terre. Alors qu’Alessandro Covi a été distancé par le groupe de tête, un quatuor composé de Koen Bouwman, qui a empoché les points au sommet du Vetriolo, Santiago Buitrago, Jan Hirt et Mauri Vansevenant a pu faire la jonction avant que Gijs Leemreize fasse de même.


Buitrago, de la chute à la victoire


La descente du Vetriolo a été l’occasion pour Mathieu van der Poel et Gijs Leemreize de prendre leurs distances, quitte à flirter avec les limites, et aborder Monterovere avec une petite marge d’avance. Le leader de l’équipe Alpecin-Fenix n’a pas attendu les premières pentes de l’ultime difficulté du jour pour partir seul… mais il a présumé de ses forces. En effet, sans jamais s’affoler, Gijs Leemreize a fait la jonction puis déposé son compatriote alors que, derrière, Santiago Buitrago s’est hissé sur ses pédales. Le Colombien, sur un tout autre rythme, a déposé Mathieu van der Poel avant de revenir sur le coureur de l’équipe Jumbo-Visma. Ce dernier, à bout de forces, a tout tenté pour basculer dans la roue de Santiago Buitrago mais sans succès. Le coureur de l’équipe Bahrain Victorious s’est alors envolé vers la victoire d’étape en solitaire. Vainqueur ce mardi à Aprica, Jan Hirt prend la troisième place de l’étape. Pour ce qui est de la lutte pour le maillot rose, Mikel Landa a une nouvelle fois allumé la mèche mais a lâché quelques secondes dans les derniers mètres. Mais le grand perdant de cette 17eme étape restera João Almeida. Le Portugais, distancé dans Monterovere, concède un peu plus d’une minute à Richard Carapaz et chute du podium provisoire au bénéfice de Mikel Landa.

CYCLISME / GIRO 2022
17eme étape - Ponte di Legno-Lavarone (168km) - Mercredi 25 mai 2022
1- Santiago Buitrago (COL/Bahrain Victorious) en 4h27’41’’
2- Gijs Leemreize (PBS/Jumbo-Visma) à 35’’
3- Jan Hirt (RTC/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 2’28’’
4- Hugh Carthy (GBR/EF Education-EasyPost) à 2’28’’
5- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 2’53’’
6- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 2’53’’
7- Mauri Vansevenant (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) à 2’57’’
8- Koen Bouwman (PBS/Jumbo-Visma) à 2’59’’
9- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 2’59’’
10- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 2’59’’

14- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 4’03’’


Classement général après 17 étapes (sur 21)
1- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) en 73h19’40’’
2- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 3’’
3- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 1’05’’
4- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 1’54’’
5- Vincenzo Nibali (ITA/Astana Qazaqstan) à 5’48’’
6- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 6’19’’
7- Jan Hirt (RTC/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 7’12’’
8- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 7’13’’
9- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) à 12’27’’
10- Domenico Pozzovivo (ITA/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 12’30’’

16- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 25’52’’

>