Tour d'Italie 2022 (E14) : L'étape pour S.Yates, Carapaz nouveau leader du général

Panoramic


Simon Yates retrouve des couleurs ! Après avoir été proche de l’abandon à la suite de sa défaillance sur les pentes du Blockhaus, le leader de l’équipe BikeExchange-Jayco a levé les bras en vainqueur à Turin au terme d’une 14eme étape totalement folle et qui a totalement redistribué les cartes au classement général. Dès que le drapeau a été baissé par Mauro Vegni à Santena, les offensives se sont multipliées avec notamment Mathieu van der Poel qui a tenté très tôt sa chance en solitaire. Toutefois, le coureur de l’équipe Alpecin-Fenix a fini par se résoudre à couper son effort au bout d’une dizaine de kilomètres. Dans la foulée, un groupe composé de quatre coureurs dont Alessandro Covi et Anthony Pérez a tenté sa chance, rejoint ensuite par Mauri Vansevenant. Le peloton, mené par la formation Bora-Hansgrohe, a laissé peu de latitude aux candidats à l’échappé avant que la route se cabre. Après une tentative de Giulio Ciccone et Diego Rosa, c’est un groupe d’une dizaine de coureurs, avec Simon Yates et Mathieu van der Poel, qui a tenté sa chance. L’allure intense à laquelle ce début d’étape a été menée a fait un temps exploser le peloton, avec le maillot rose Juan Pedro Lopez qui a été un temps distancé.


Martin a perdu gros


La première difficulté répertoriée, Il Pilonetto, a vu Simon Yates placer une nouvelle attaque avec Magnus Cort Nielsen dans sa roue. Le Britannique a ensuite pris place dans un groupe de cinq coureurs mais sans que l’écart se creuse sur le peloton, rapidement revenu. Joe Dombrowski a pris le relais avec notamment Ignatas Konovalovas à ses côtés. C’est alors une échappée de onze coureurs, avec Nans Peters en son sein, qui a pris jusqu’à trois minutes d’avance. Les coureurs de l’équipe Bora-Hansgrohe ont maintenu un tempo dans le peloton avant d’accélérer à nouveau l’allure à 85 kilomètres de l’arrivée. Le résultat a été une nouvelle explosion du peloton et un écart nettement réduit pour le groupe de tête. Sur un circuit final long de 35 kilomètres incorporant la montée vers la Basilique de Superga, haut-lieu de la classique Milan-Turin, arpenté deux fois, les défaillances ont coûté cher. Un temps distancé avec João Almeida, Guillaume Martin a fait un gros effort pour revenir sur le groupe de favoris, qui a mis fin à l’échappée avec un peu moins de 70 kilomètres à parcourir. Le leader de l’équipe Cofidis a très vite payé cet effort et a été irrémédiablement lâché quand le Portugais, plus mesuré, est revenu au train pour ensuite suivre.


S.Yates se relance, Carapaz enfin en rose


La donne a changé au pied de la dernière ascension de Superga avec Jai Hindley, vainqueur au Blockhaus, qui a lancé les hostilités sans faire de différence. Richard Carapaz a alors répondu à l’Australien pour s’isoler en tête de course alors que Juan Pedro Lopez, qui a tenu avec beaucoup de courage, a fini par céder et abandonner son maillot rose de leader du Giro. Après avoir longtemps temporisé, le groupe des favoris a été secoué par une attaque de Jai Hindley avec Vincenzo Nibali dans sa roue. Le coureur de l’équipe Bora-Hansgrohe a été le premier à revenir sur le champion olympique en titre, imité ensuite par le « Requin de Messine » et Simon Yates. Après une accélération de l’Italien, le Britannique a répondu et n’a pu être suivi. Le coureur de l’équipe BikeExchange-Jayco a coupé la ligne avec quinze secondes d’avance sur Jai Hindley, Richard Carapaz et Vincenzo Nibali. Juan Pedro Lopez finissant 10eme de l'étape mais à plus de quatre minutes, Richard Carapaz s’empare du maillot rose de leader avec sept secondes d’avance sur Jai Hindley et 30 sur João Almeida. Guillaume Martin, relégué à plus de neuf minutes sur cette étape, recule au 12eme rang au classement général. Très tôt distancé, Arnaud Démare a fini l’étape dans les délais au cœur du gruppetto et conserve son maillot cyclamen.

CYCLISME / GIRO 2022
14eme étape - Santena-Turin (147km) - Samedi 21 mai 2022
1- Simon Yates (GBR/BikeExchange-Jayco) en 3h43’44’’
2- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 15’’
3- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 15’’
4- Vincenzo Nibali (ITA/Astana Qazaqstan) à 15’’
5- Domenico Pozzovivo (ITA/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 28’’
6- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 39’’
7- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 51’’
8- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 51’’
9- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 1’10’’
10- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) à 4’25’’

16- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 9’37’’


Classement général après 14 étapes (sur 21)
1- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) en 58h21’28’’
2- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 7’’
3- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 30’’
4- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 59’’
5- Domenico Pozzovivo (ITA/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 1’01’’
6- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 1’52’’
7- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 1’58’’
8- Vincenzo Nibali (ITA/Astana Qazaqstan) à 2’58’’
9- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) à 4’04’’
10- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 9’06’’

12- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 9’44’’

>