Tour d'Italie 2020 : L'équipe Total Direct Energie renonce à son invitation

Mauro Vegni a obtenu gain de cause. A partir de la saison 2020, l’Union Cycliste Internationale a décidé de changer les règles du jeu concernant les invitations sur les trois Grands Tours. En effet, alors que les organisateurs étaient libres de faire comme bon leur semble, la réforme du cyclisme professionnel voulue par David Lappartient a eu pour conséquence d’imposer aux trois épreuves majeures du calendrier international d’inviter la meilleure équipe « Continental Pro » de la saison 2019, c’est-à-dire la formation française Total Direct Energie. Très rapidement, le directeur du Giro s’est mis vent debout contre cette règle et a clairement affirmé qu’il allait tout faire pour convaincre Jean-René Bernaudeau et les arguments mis sur la table par Mauro Vegni ont été percutants.

Total Direct Energie n’ira pas en Italie en mai prochain


Obtenue de haute lutte face à l’équipe Wanty-Gobert, cette place de meilleure équipe de « deuxième division » ne verra pas l’équipe vendéenne prendre le départ des trois Grands Tours en 2020. « Oui, cette information est vraie, nous ne courrons pas le Giro l'an prochain », a affirmé Jean-René Bernaudeau dans des propos recueillis par Cyclism’Actu alors que la formation pouvait participer à l’épreuve pour la première fois depuis 2014. Ce désistement devrait ainsi permettre aux organisateurs du Tour d’Italie d’offrir leurs trois invitations aux côtés des 19 équipes de l’UCI World Tour aux formations italiennes que sont Androni Giocattoli-Sidermec, Bardiani-CSF-Faizanè et Neri Sottoli-Selle Italia-KTM. « Je n’aime pas du tout ces nouvelles règles, avait affirmé en octobre dernier Mauro Vegni. Elles n’aident pas le cyclisme italien, qui a tellement donné à ce sport car cela pourrait me forcer à laisser une équipe italienne sur le carreau. » Aucune d’entre-elles ne devraient finalement être dans cette situation.