Giro (E10) : Girmay écrit encore l'histoire

panoramic

Il avait déjà écrit l’histoire le 27 mars dernier en devenant le premier coureur africain à remporter une classique sur pavés, lors de Gand-Wevelgem. Ce mardi, Biniam Girmay a encore ajouté un chapitre au grand livre de l’histoire du cyclisme en devenant le premier coureur d’Afrique noire à gagner une étape sur un Grand Tour. Co-favori de cette 10eme étape du Giro, au même titre que Mathieu van der Poel, l’Erythréen de 22 ans a battu le Néerlandais au sprint pour signer la huitième victoire de sa carrière, la deuxième en World Tour. Girmay, arrivé en août 2021 au sein de l’équipe Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux (il a signé jusqu’en juin 2024), est en train de s’affirmer comme l’un des meilleurs sprinteurs-puncheurs du peloton. Et vu son jeune âge, ce n'est sans doute que le début d'une grande carrière. Alors que seulement une trentaine de coureurs restaient dans le peloton pour se jouer la victoire, Girmay a lancé le sprint de loin, et seul van der Poel a été en mesure de le suivre. Et alors qu'on pensait que le petit-fils de Raymond Poulidor allait faire jouer sa puissance pour le dépasser avant la ligne, il n'y est pas parvenu et a relâché son effort, adressant un pouce en l'air à son adversaire pour le féliciter pour sa victoire au moment où il levait les bras.

Bardet toujours troisième du général


Cette étape, qui a débuté le long de la mer Adriatique, avant de rentrer dans les terres pour y trouver un peu de relief, a été marquée par la longue échappée d’Alessandro De Marchi (Israel-Premier Tech), Mattia Bais (Drone Hopper-Androni Giocattoli) et Lawrence Naesen (AG2R Citroën). Le trio s’est très bien entendu et a compté jusqu’à 6'20 d’avance sur le peloton. De Marchi a accéléré pour partir seul à 30 kilomètres de la fin. Ses deux compères ont été repris cinq kilomètres plus loin, et lui à 21 kilomètres de la ligne. C’est alors que les puncheurs sont entrés en scène (il y a longtemps que les sprinteurs, comme Caleb Ewan et Mark Cavendish, avaient été lâchés, même si Arnaud Démare a réussi à tenir pour finir 50eme), et van der Poel et Carapaz (qui a chuté lors de cette étape, mais visiblement sans gravité) ont notamment accéléré, en vain. Juan Pedro Lopez conserve le maillot rose au terme de cette étape, devant Joao Almeida et Romain Bardet, le Top 10 n'ayant pas changé. Le classement ne devrait pas plus évoluer mercredi, à l'issue d'une étape toute plate de 203km.

WORLD TOUR / GIRO
Classement de la 10eme étape (Pescara - Jesi, 196 kilomètres) - Mardi 17 mai 2022
1- Biniam Girmay (ERY/Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux) en 4h32'07
2- Mathieu van der Poel (PBS/ALpecin-Fenix) mt
3- Vincenzo Albanese (ITA/EOLO-Kometa) mt
4- Wilco Kelderman (PBS/Bora-Hansgrohe) mt
5- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) mt
6- Koen Bouwman (PBS/Jumbo-Visma) mt
7- Romain Bardet (FRA/DSM) mt
8- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) mt
9- Joao Almeida (POR/UAE Emirates) mt
10- Mauro Schmid (SUI/Quick-Step Alpha Vinyl) mt
...

Classement général après 10 étapes (sur 21)
1- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) en 42h24’08’’
2- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 12’’
3- Romain Bardet (FRA/DSM) à 14’’
4- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 15’’
5- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 20’’
6- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 28’’
7- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 29’’
8- Domenico Pozzovivo (ITA/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 54’’
9- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 1’09’’
10- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 1’22’’

>