Giro : Bardet, malade, jette l'éponge

panoramic

Le Giro est terminé pour Romain Bardet (31 ans). Le Français, qui n'avait peut-être jamais été aussi bien placé pour aller décrocher sa première victoire dans un Grand Tour, a été contraint d'abandonner, ce vendredi lors de la 13eme étape. Malade depuis la veille, le coureur français de l'équipe DSM avait visiblement passé une très mauvaise nuit et son état n'allait pas mieux au réveil ni lorsqu'il a pris le départ de l'étape, ce vendredi matin. Bardet ne devait alors déjà plus se faire beaucoup d'illusion pour la suite. Et après une heure de course à résister comme il le pouvait pour ne pas mettre pied à terre trop vite, il n'a eu d'autre choix que de se résoudre à jeter l'éponge. "Nous sommes au regret d'annoncer que Romain a quitté le Giro. Déjà tombé malade pendant l'étape de jeudi, il a vu son état s'aggraver dans la nuit et malgré tous ses efforts, il n'était plus capable de poursuivre la course", a déploré l'équipe du coureur français dans un Tweet. Un énorme coup dur pour Bardet, qui souffrait de maux d'estomac, à en croire la Rai, comme pour la formation néerlandaise.

 

Deuxième de l'étape-reine, quatrième du général

 




Avant de voir tous ses espoirs de victoire finale s'envoler au bout d'une heure dans cette 13eme étape, l'ancien leader de l'équipe AG2R-Citroën occupait en effet la quatrième place, au pied du podium, de surcroît avec seulement 14 secondes de retard sur le maillot rose Juan Pedro Lopez. Deuxième de l'étape-reine, dimanche dernier, le Brioudais, qui avait fait de ce Tour d'Italie auquel il participait pour la deuxième fois (il avait terminé 7eme en 2021), son principal objectif de sa saison, avait estimé après avoir passé la ligne d'arrivée dans les Abruzzes qu'il n'avait rien à envier à ses deux principaux rivaux Richard Carapaz et Mikel Landa. Ces deux derniers peuvent continuer de grimper sur la plus haute marche du podium, le 29 mai prochain à Vérone. Pas Bardet, malheureusement.

 


>