Démare encore devancé par Ewan

Twitter@giroditalia

Une véritable bagarre entre sprinteurs. En effet, les coureurs avaient affaire, ce mercredi, lors de la 11 étape du Tour d’Italie, à une épreuve, longue de 221 km entre Carpi et Novi Ligure, particulièrement dédiée aux rouleurs. Parmi eux, c’est à nouveau Caleb Ewan (Lotto-Soudal) qui a pris le meilleur dans la dernière ligne droite sur Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). L’Australien s’adjuge donc sa 3e victoire sur le Giro après celle de 2017 et celle obtenue samedi lors de la 8e étape, déjà devant le Français. Une déception pour le coureur de la Groupama-FDJ qui, néanmoins, se rassure en endossant le maillot cyclamen du meilleur sprinteur.

"Il y avait un fort vent de face. On avait pris l’option de rester devant à 750 mètres de l’arrivée car il y avait un léger rétrécissement mais c’était dur de revenir sur Ewan et son explosivité très forte. Le maillot cyclamen c’est une consolation, c’est un second objectif, on va se battre dans la montagne pour le garder", a déclaré le Français au micro de la chaîne L’Equipe à l’issue de la course.

Dépassant Ackermann au classement par points, Démare devra néanmoins passer l’épreuve de la montagne qui commencera dès jeudi entre Cuneo et Pinerolo. Il restera également une étape de sprint à assurer pour le Français lors de la dernière semaine pour garder le maillot.

Au classement général, pas de changement notable. Valério Conti (UAE Emirates) conserve le maillot rose devant Primoz Roglic (Jumbo-Visma, à 1’50’’) et Nans Peters (AG2R La Mondiale, à 2’21’’). A noter également l’abandon d’Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) qui, voyant qu’il était distancé dans la course au maillot cyclamen, a choisi de renoncer.