Vuelta 2022 (E20) : Carapaz triple la mise, Evenepoel touche au but

Panoramic


Richard Carapaz ne voulait pas la laisser filer. Déjà victorieux à l’occasion des 12eme et 14eme étapes de la Vuelta, le champion olympique a ajouté à son palmarès la 20eme levée du Tour d’Espagne 2022 mais également le maillot à pois de meilleur grimpeur. Une avant-dernière journée de course au profil montagneux qui a très vite donné des idées aux attaquants. Luis Angel Maté et Robert Stannard ont été les premiers à se mettre en évidence. Toutefois, le peloton n’a pas été coopératif dans un premier temps. Mais, face à la répétition des attaques, un groupe de neuf coureurs dont Simon Guglielmi et Clément Champoussin a su obtenir un bon de sortie, avec l’écart qui a vite atteint les deux minutes. Toutefois, cela n’a pas refroidi les velléités de certains, dont Gino Mäder, Gregor Mühlberger ou encore Richard Carapaz. Voulant conforter son maillot de meilleur grimpeur, l’Equatorien est sorti en chasse mais ce n’est que dans un deuxième temps qu’il a pu distancer le peloton. Aux côtés de coureurs tels Thibaut Pinot, Vincenzo Nibali, Louis Meintjes, Alejandro Valverde, Rohan Dennis ou Sergio Higuita, le coureur de l’équipe Ineos Grenadiers a pu s’échapper.

Mas a tenté sa chance en vain


Néanmoins, l’entente dans un groupe riche de 20 coureurs n’a pas été idéale. Ce qui était également le cas à l’avant avec Marc Soler qui n’a hésité à accélérer franchement l’allure. Toutefois, progressivement, les écarts se sont réduits entre les différents groupe et un grand regroupement a eu lien à 57 kilomètres de l’arrivée, sous l’impulsion de Richard Carapaz et Alejandro Valverde. Spécialiste du contre-la-montre, Rohan Dennis s’est alors chargé de mener l’allure de l’échappée pour résister à un peloton revenu à moins de quatre minutes. Principale difficulté du jour, le Puerto de la Morcuera a vu les ambitions se révéler avec la formation Movistar qui s’est hissée en tête de peloton afin de préparer une offensive d’Enric Mas. L’Espagnol a tenté sa chance à 40 kilomètres du but mais sans parvenir à décramponner Remco Evenepoel, sûr de sa force. Une attaque qui a provoqué un nettoyage par le vide dans un premier temps, avec notamment Miguel Angel Lopez qui a été distancé. Mais une certaine temporisation face à l’échec du coup planifié par les Movistar a permis un regroupement. Dans le même temps, en tête de course, Louis Meintjes et Sergio Higuita ont fait exploser l’échappée avec seul Richard Carapaz qui a su revenir sur ce duo.

Carapaz a tenu le choc jusqu’au bout


L’Equatorien a alors suivi jusqu’aux pentes de la dernière difficulté de cette Vuelta, le Puerto de Cotos. A l’approche des quinze derniers kilomètres, le coureur de l’équipe Ineos Grenadiers a distancé Louis Meintjes mais Sergio Higuita s’est accroché alors que l’avance sur le groupe formé autour de Remco Evenepoel a fondu. Un groupe qui a été secoué par les attaques vaines de Miguel Angel Lopez, visant à distancer Juan Ayuso dans la lutte pour la troisième marche du podium. A 7000 mètres du but, Richard Carapaz a pu distancer Sergio Higuita afin de se lancer dans un exercice de résistance lors d’un final en faux-plat montant vers le sommet du Puerto de Navacerrada. Thymen Arensman a tenté de revenir dans les deux derniers kilomètres, sans réussite. Richard Carapaz devance le Néerlandais quand Juan Ayuso complète le Top 3 de cette étape. Sans prendre de risques inconsidérés, Remco Evenepoel a pris la sixième place de l’étape et se rapproche à 24 heures d’un grand bonheur. La pépite belge devrait bien être ce dimanche le vainqueur de la Vuelta 2022, apportant à la Belgique un premier Grand Tour depuis 1978.

CYCLISME / VUELTA 2022
20eme étape - Moralzarzal-Puerto de Navacerrada (181km) - Samedi 10 septembre 2022
1- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) en 4h41’34’’
2- Thymen Arensman (PBS/DSM) à 8’’
3- Juan Ayuso (ESP/UAE Team Emirates) à 13’’
4- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 13’’
5- Enric Mas (ESP/Movistar) à 13’’
6- Remco Evenepoel (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) à 15’’
7- Louis Meintjes (AFS/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 15’’
8- Miguel Angel Lopez (COL/Astana Qazaqstan) à 15’’
9- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 17’’
10- Sergio Higuita (COL/Bora-Hansgrohe) à 32’’

13- Simon Guglielmi (FRA/Arkéa-Samsic) à 1’23’’


Classement général après 20 étapes (sur 21)
1- Remco Evenepoel (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) en 78h00’12’’
2- Enric Mas (ESP/Movistar) à 2’05’’
3- Juan Ayuso (ESP/UAE Team Emirates) à 5’08’’
4- Miguel Angel Lopez (COL/Astana Qazaqstan) à 5’56’’
5- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 7’16’’
6- Thymen Arensman (PBS/DSM) à 7’56’’
7- Carlos Rodriguez (ESP/Ineos Grenadiers) à 7’57’’
8- Ben O’Connor (AUS/AG2R-Citroën) à 10’30’’
9- Rigoberto Uran (COL/EF Education-Easypost) à 11’04’’
10- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 12’01’’

17- Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) à 46’08’’

>