Vuelta 2022 (E16) : Pedersen affirme son statut, Roglic a tout tenté face à Evenepoel avant de chuter



Mads Pedersen est plus que jamais maillot vert de la Vuelta. Après avoir dominé la 13eme étape de la Vuelta, l’ancien champion du monde a tiré parti d’un final absolument dantesque dans les rues de Tomares pour remporter la 16eme levée du Tour d’Espagne. Disputée sur un parcours long de 189,4 kilomètres dans une majeure partie plat au départ de Sanlucar de Barrameda, cette étape a vu le peloton prendre tout son temps. En effet, moins de 2000 mètres après le départ, Ander Okamika et Luis Angel Maté se sont lancés dans ce qui pouvait être présentée comme une « échappée publicitaire » afin de montrer le maillot de leurs équipes Burgos-BH et Euskaltel-Euskadi avant que les équipes de sprinteurs ne les rattrapent dans le final. Alors que la première heure de course a été parcourue à 38,7km/h de moyenne, l’équipe Trek-Segafredo a laissé quasiment quatre minutes au duo de tête, qui n’a pas forcé sur les pédales pour construire cet écart. L’équipe Cofidis s’est alliée à celle du porteur du maillot vert et l’écart a progressivement baissé pour descendre sous les trois minutes à 90 kilomètres du but.


L’échappée n’avait aucun espoir


Après une brève mais franche accélération du peloton, l’échappée a longtemps maintenu son avance autour des deux minutes mais l’espoir d’aller au bout n’a jamais réellement existé. Pour la forme, Luis Angel Maté a joué le jeu au sprint intermédiaire situé à 26 kilomètres du but quand Mads Pedersen a conforté son maillot de leader du classement par points en dominant le sprint du peloton. Ander Okamika et Luis Angel Maté ont vu leur fuite s’achever à un peu moins de quatorze kilomètres de l’arrivée, soit une échappée dépassant les 175 kilomètres. Ibai Azurmendi a alors profité d’un léger faux-plat montant pour sortir du peloton, mais le coureur de l’équipe Euskaltel-Euskadi a très vite été repris par le peloton. Déjà vainqueur d’étape sur cette Vuelta, Kaden Groves a vu son rêve de récidiver s’évanouir avec une crevaison à huit kilomètres de la ligne. Le peloton a commencé à monter en tension avec les équipes Alpecin-Deceuninck, Ineos Grenadiers et Quick-Step Alpha Vinyl qui en ont pris les commandes. Toutefois, à l’abord des 5000 derniers mètres, ce sont les Jumbo-Visma qui ont fait l’effort pour remonter Primoz Roglic tout comme les UAE Team Emirates l’ont fait pour Pascal Ackermann.


Roglic offensif puis maladroit, Pedersen intouchable


Profitant d’une rampe à 2,7 kilomètres de la ligne, le Slovène a surpris tout le monde et placé un démarrage auquel seul le sprinteur allemand a su répondre dans un premier temps. Pure coïncidence, Remco Evenepoel a été victime d’une crevaison au même moment mais, étant alors dans les trois derniers kilomètres, le Belge a fait le choix de profiter du règlement et de ne pas s’énerver au moment de changer sa roue. Dans un deuxième temps, Mads Pedersen a fait la jonction avec trois autres coureurs dont Danny van Poppel. Un sprint à cinq a alors été lancé dans la dernière ligne droite toutefois, Primoz Roglic a été victime d’une chute après avoir visiblement touché la roue arrière de Fred Wright. Alors que Mads Pedersen s’est montré le plus fort devant Pascal Ackermann et Danny van Poppel, le dauphin de Remco Evenepoel au classement général a passé la ligne groggy et le genou droit en sang. Le Belge, de son côté, a passé la ligne en 97eme position à 3’10’’ du vainqueur mais le jury des commissaires s’est très vite réuni et a replacé le porteur du maillot rouge dans le temps du peloton, qui cède donc huit secondes à son plus proche rival.

CYCLISME / VUELTA 2022
16eme étape - Sanluca de Barrameda-Tomares (189,4km) - Mardi 6 septembre 2022
1- Mads Pedersen (DAN/Trek-Segafredo) en 4h45’29’’
2- Pascal Ackermann (ALL/UAE Team Emirates) mt
3- Danny van Poppel (PBS/Bora-Hansgrohe) mt
4- Fred Wright (GBR/Bahrain Victorious) mt
5- Quentin Pacher (FRA/Groupama-FDJ) à 8’’
6- Samuele Battstella (ITA/Astana Qazaqstan) à 8’’
7- Cédric Beullens (BEL/Lotto-Soudal) à 8’’
8- Clément Russo (FRA/Arkéa-Samsic) à 8’’
9- Jesus Ezquerra (ESP/Burgos-BH) à 8’’
10- Julius van den Berg (PBS/EF Education-Easypost) à 8’’


Classement général après 16 étapes (sur 21)
1- Remco Evenepoel (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) en 61h26’26’’
2- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 1’26’’
3- Enric Mas (ESP/Movistar) à 2’01’’
4- Juan Ayuso (ESP/UAE Team Emirates) à 4’49’’
5- Carlos Rodriguez (ESP/Ineos Grenadiers) à 5’16’’
6- Miguel Angel Lopez (COL/Astana Qazaqstan) à 5’24’’
7- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 7’00’’
8- Thymen Arensman (PBS/DSM) à 7’05’’
9- Ben O’Connor (AUS/AG2R-Citroën) à 8’57’’
10- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 11’36’’
...
27- Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) à 44’33’’
...

>