Tour de France : Valverde sera présent en 2020

Une treizième participation à la Grande Boucle à 40 ans pour Alejandro Valverde. Chaque année, les spécialistes sont en droit de se poser la question : le vétéran espagnol, aujourd'hui âgé de 39 ans, se présentera-t-il de nouveau au départ du Tour de France en dépit du nombre d'années qui commencent inévitablement à peser dans les jambes. Pour 2020, la réponse est oui. Eusebio Inzué a annoncé lundi que Valverde, encore neuvième de la dernière édition, enchaînerait le Tour (27 juin au 19 juillet) et la course en ligne des JO de Tokyo (9 août) en dépit du timing serré et du peu de préparation qu'il réservera inévitablement. Pour beaucoup, le très court laps de temps en question entre les deux épreuves aurait constitué un obstacle insurmontable, mais pas le Murcien, assure le directeur sportif de l'équipe Movistar dans des propos relayés par L'Equipe. « Les vingt-et-un jours de course du Tour ne constituent pas la préparation idéale (pour les Jeux Olympiques de Tokyo), parce que le Tour s'achèvera dimanche à 21h00. Quand les coureurs arriveront à Tokyo mardi matin, ils n'auront pas le temps de s'adapter au décalage horaire où à la différence de température avant la course. Mais pour Alejandro, je ne crois pas que cela sera un problème. »

Valverde, seul leader de la Movistar, enfin ?


La tentation de disputer un treizième Tour de France pour celui qui avait terminé au pied du podium en 2014 et à la troisième place l'année suivante, son meilleur résultat jusqu'à maintenant, peut sembler d'autant plus grande l'année prochaine pour le vainqueur de la Vuelta 2009 qu'en l'absence de Nairo Quintana, parti voguer sous les couleurs bretonnes d'Arkea-Samsic et Richard Carapaz, qui a, lui, rejoint l'équipe Ineos, le natif de Monteagudo devrait abandonner son costume usé de co-leader pour celui de leader et avoir toute une équipe à son service sur la Grande Boucle. Une situation que le champion du monde 2018 et champion d'Espagne en titre n'a pratiquement jamais connue depuis son arrivée à la Movistar, en 2012, Quintana ayant mis le cap sur l'Espagne au même moment. Cela a forcément pesé dans la balance au moment de réfléchir à ne pas faire le Tour de trop. Même si pour ce qui est de Valverde, sa décision semble déjà prise.