Tour de France : Les bonifications en cours d’étapes de retour en 2023

panoramic

Elles avaient disparu en 2022, mais elles seront de retour en 2023 ! Des bonifications en cours détapes seront attribuées lors de certaines journées sur le Tour de France de l’année prochaine, dont le parcours a été dévoilé ce jeudi. A l’occasion de six étapes, les trois premiers coureurs au sommet de certains cols récolteront respectivement huit, cinq et deux secondes de bonifications, qui pourraient faire la différence en fin d’étape au moment d’établir le classement général. « Ces points bonus n’auront aucune incidence sur le classement par points. Il ne faut pas confondre ces points bonus avec les bonifications qui seront distribuées à l’arrivée de chaque étape en ligne et attribueront respectivement 10, 6 et 4 secondes aux trois premiers coureurs classés », précisent les organisateurs de la Grande Boucle.

Van der Poel et Alaphilippe avaient profité des bonifications


Concrètement, les six endroits où seront attribuées les bonifications sont la côte de Pike (1ere étape entre Bilbao et Bilbao), la côte de Jaizkibel (2eme étape entre Vitoria-Gasteiz et San Sebastian), le col de Marie Blanque (5eme étape entre Pau et Laruns), le col de la Croix Rosier (12eme étape entre Roanne et Belleville-en-Beaujolais), le col de Joux Plane (14eme étape entre Annemasse et Morzine les Portes du Soleil) et la côte des Amerands (15eme étape entre Les Gets Les Portes du Soleil et Saint-Gervais - Mont Blanc). Cette règle des bonifications en cours d’étape avait notamment permis à Mathieu van der Poel ou Julian Alaphilippe de s’emparer du maillot jaune ces dernières années. Mais elle avait disparu en 2022 car le parcours ne s'y prêtait pas. "Les premières fois où ça aurait pu être intéressant (à Calais ou à Longwy), ça arrive déjà tard dans la course et l’impact aurait donc été assez faible au général. Car avant, il y a un chrono qui peut faire des écarts à Copenhague, et de potentielles bordures dans le vent au Danemark qui peuvent aussi provoquer des cassures donc des différences au général », avait alors expliqué le directeur technique du Tour Thierry Gouvenou. Avec trois salves de bonifications offertes lors des cinq premières étapes en 2023, le spectacle pourrait être encore plus au rendez-vous.

>