Tour de France : Départ au Danemark « probablement » en 2022

Les choses s’accélèrent dans le dossier « Tour de France 2021 » ! Jeudi, Le Télégramme de Brest révélait que la région Bretagne avait été contactée pour organiser le Grand Départ du Tour de France l’année prochaine en lieu et place du Danemark, pour cause de « chevauchement » entre la Grande Boucle et les Jeux Olympiques. Et effet, la course en ligne des JO de Tokyo doit se dérouler à la veille de l’arrivée finale du Tour 2021, et pour que les coureurs puissent disputer à la fois le Tour et le JO, il faudrait que la Grande Boucle soit avancée d’une semaine (les JO refusant de modifier leur programme), ce qui n’est pas possible pour Copenhague, qui organise des matchs de l’Euro de football à ce moment-là. Ce vendredi, le maire de Copenhague, Frank Jensen, a évoqué le sujet à la chaîne de télévision DR : « C’est de plus en plus probable que le départ du Tour de France sera en 2022, et de plus en plus improbable pour 2021. Si cela devait avoir lieu en 2021, ce serait très compliqué, ça serait en même temps que l’Euro de football, où nous aurons quatre matchs à Copenhague. »

Copenhague devra indemniser ASO


Contraint de reporter le Grand Départ d’un an, la capitale danoise devra payer une indemnisation à Amaury Sport Organisation, l’organisateur du Tour. « Ce report va entraîner une facture supplémentaire, et les discussions ont débuté hier avec ASO et nos partenaires pour définir les modalités et le montant de cette indemnisation, poursuit Jensen. Mais il est hors de question que le Tour ne vienne pas ni à Copenhague ni au Danemark ; il viendra ». Reste désormais à attendre la confirmation de ce report par ASO. Rappelons que le Danemark doit organiser trois étapes sur son territoire, comme cela avait été dévoilé en février dernier. La première consistera en un contre-la-montre individuel globalement plat de 13 kilomètres dans les rues de la capitale, avec un passage devant la célèbre Petite Sirène. Le lendemain, les coureurs iront de Roskilde à Nyborg, sur 199 kilomètres, avec trois petites côtes au programme et la traversée d’un pont de 18 kilomètres juste avant l’arrivée. Les spécialistes des classiques devraient s’en donner à cœur-joie dans le vent. Enfin, lors de la 3eme étape, le peloton ralliera Vejle (la ville la plus au Nord jamais visitée par le Tour de France) à Sonderborg, près de la frontière allemande, sur 182 kilomètres, avec trois petites côtes à gravir, mais une probable arrivée au sprint.