Tour de France : Alaphilippe fixé le 15 mai ?

Pour Julian Alaphilippe, le contre-la-montre est lancé. Victime d'une impressionnante chute le 24 avril dernier lors de Liège-Bastogne-Liège, le Français n'est depuis plus sûr de participer au Tour de France, en juillet prochain. Il faut dire que le puncheur de la formation Quick-Step Alpha Vinyl souffre de plusieurs fractures (côtes et omoplate) et d'un pneumothorax qui l'obligent à stopper momentanément sa saison. Pour l'heure, le voir sur la Grande Boucle avec le "Wolfpack" semble être une hypothèse très incertaine. « La grande question est de savoir si Julian sera là lorsque le Tour partira au Danemark. (...) Un Tour de France avec ou sans lui fait une grande différence, notamment commercialement mais aussi sportivement », a d'ailleurs reconnu à ce sujet Patrick Lefevere ces derniers jours, lors de sa chronique hebdomadaire au journal belge Het Nieuwsblad. Pour Le Parisien, le manager de l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl en a remis une couche ce mardi à propos du champion du monde.

« Pour le Tour, cela va être très limite »


« La fracture en elle-même ne pose pas de problèmes. Car cela se ressoude tout seul. Mais une des côtes, celle qui a perforé le poumon de Julian et créé le pneumothorax, a vraiment beaucoup bougé et présente la plus grosse fracture. Et c’est elle qui nous inquiète un peu. Franchement, pour le Tour de France, cela va être très limite. (...) Le 15 mai, on décidera en fonction du rétablissement de Julian, a notamment confié Lefevere. À ce moment-là, il restera six semaines avant le départ du Tour et on prendra une décision. En attendant, il passe très régulièrement des radios de contrôle de sa côte afin de surveiller la consolidation. » Une chose est sure, Alaphilippe ne prendra aucun risque, histoire de ne pas hypothéquer sa fin de saison et notamment les Mondiaux à Wollongong (Australie), où il pourrait réaliser la passe trois le 25 septembre prochain.

>