Tour de France 2020 : Un départ décalé d'un mois envisagé par les organisateurs

Panoramic
Le peloton professionnel sera-t-il au rendez-vous à Nice le 27 juin prochain ? A cette date, la 107eme édition du Tour de France est censée s’élancer pour trois semaines de compétition, essentiellement dans la partie sud de l’Hexagone. Mais, alors que la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 est encore loin d’être conclue, l’idée d’un report de l’épreuve phare du calendrier cycliste international fait son chemin. Alors que les organisateurs du Giro ont très rapidement pris la décision de reporter l’édition 2020 et que ceux de la Vuelta campent sur leur position, ASO se tient prêt à prendre une décision inédite selon une information du quotidien Le Parisien.

Un Tour de France au mieux retardé de quelques semaines


Comme le quotidien local le rapporte, toute décision prise par les organisateurs de la Grande Boucle est conditionnée au maintien, ou non, du confinement au plan national au-delà du 15 avril. Si le gouvernement prend la décision de prolonger ce confinement, ce qui est l’hypothèse la plus probable au vu d’un pic de l’épidémie qui n’est pas encore atteint, ASO pourrait décider à la mi-avril de reporter le Tour de France d’un mois. Le départ serait alors donné le 25 juillet pour une conclusion le 16 août sur un parcours inchangé. Une nouvelle date qui entrerait alors en conflit avec celles de la Vuelta, qui doit s’élancer d’Utrecht, aux Pays-Bas, le 14 août. Un effet boule de neige pourrait contraindre Unipublic, organisateur du Tour d’Espagne dont ASO est actionnaire à 49%, à reculer voire à raccourcir son épreuve majeure. Mais, avant tout cela, il faudra d’abord relancer la machine afin d’avoir des coureurs, dont certains poussent pour reprendre l’entraînement, au meilleur de leur forme au moment de démarrer le Tour de France.