Quick Step-Alpha Vinyl : Alaphilippe ne sera pas là !

Panoramic

"Je ne vais pas dire que j’ai pris du plaisir mais j’étais mieux que je ne le pensais. Je n’avais pas couru 200 bornes (240 dimanche) depuis mon accident. Tout cela est plutôt positif." Confiant sur ses chances de participer au Tour de France après sa treizième place dimanche à Cholet sur la course en ligne des Championnats de France, pour son grand retour en compétition, Julian Alaphilippe a dû pourtant très vite déchanter. Le quotidien flamand Het Nieuwsblad et nos confrères de L'Equipe, informés officiellement, assurent en effet ce lundi matin alors que l'équipe Quick Step-Alpha Vinyl n'a pas encore dévoilé sa composition pour la Grande Boucle que le puncheur français et habituel leader de la formation ne sera pas de la partie. Malgré l'optimisme du double champion du monde, ses dirigeants ont estimé que le natif de Saint-Amand-Montrond, qui rêvait de participer pour la cinquième fois vendredi à cette épreuve qui l'a vu porter le maillot jaune à trois reprises, remporter six étapes, finir avec le maillot de meilleur grimpeur sur les épaules à Paris et même s'offrir une magnifique cinquième place en 2019, n'était pas suffisamment remis physiquement pour tenir les trois semaines. Du côté de Patrick Lefevere, il se murmure que c'est surtout la crainte de voir "Alafpolak" subir la course plutôt qu'en être l'un des agitateurs, comme cela avait été le cas ces dernières années, qui a amené le manager du "Wolf Pack" à décidé ne pas retenir le grand malheureux du dernier Liège-Bastogne-Liège.

Alaphilippe : "Déçu mais je comprends"


Victime d'une très lourde chute qui lui avait occasionné de multiples fractures, Alaphilippe avait repris l'entraînement beaucoup plus vite que les spécialistes n'avaient pu le penser en voyant le triple vainqueur de la Flèche Wallonne terminer sa course dans le ravin belge en avril dernier. L'intéressé avait néanmoins conscience d'avoir entamé une course contre-la-montre qu'il était loin d'être sûr de pouvoir gagner. Même en avance sur les prévisions, le Français n'a d'ailleurs pas convaincu pour autant ses employeurs de lui faire confiance pour la Grande Boucle, qui s'élancera vendredi depuis Copenhague. "Je suis déçu de ne pas être au Tour de France cette année. Je savais que la décision serait difficile à prendre pour l'équipe. En même temps, je comprends tout à fait ça, car moi aussi je ne veux pas être au départ si je ne peux pas être à mon meilleur niveau", a réagi ensuite Alaphilippe. Mark Cavendish, sacré champion de Grande-Bretagne dimanche pour la deuxième fois de sa carrière, ne sera pas de la partie lui non plus. Le sprinteur britannique est annoncé comme réserviste au même titre que Florian Sénéchal, fraîchement sacré champion de France.

QST QUICK-STEP ALPHA VINYL  (BEL)
Kasper Asgreen (DAN)
Andrea Bagioli (ITA)
Mattia Cattaneo (ITA)
Tim Declercq (BEL)
Mikkel Honoré (DAN)
Fabio Jakobsen (PBS)
Yves Lampaert (BEL)
Michael Morkov (DAN)

Réservistes : Mark Cavendish (GBR) et Florian Sénéchal (FRA)

>