Les réactions après la 1ere étape

Panoramic


Yves Lampaert (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) - Vainqueur et maillot jaune


« Je pensais que le Top 10 serait un bon résultat en me présentant sur ce contre-la-montre. Je ne me rends pas compte de ce qui m’arrive, je ne suis qu’un fermier belge. Je n’aurais jamais pu en rêver, mais je l’ai fait. Je savais que j’étais en bonne condition, mais de là à remporter une étape du Tour de France, et en plus la première ! Battre Van Aert, van der Poel et Ganna, c’est incroyable pour moi. Quand je suis passé, c’était encore mouillé donc je pense que j’ai roulé dans les mêmes conditions que les autres. Je crois que je peux être fier de ce que j’ai fait. Je vais porter le maillot jaune sur mes épaules au moins une journée, mais je pense que je vais le réaliser quand le Tour sera fini, ou alors quand je vais croiser ma copine lorsque nous serons en Belgique dans quelques jours. »

Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) - 2eme


« Je savais que je n’avais une opportunité uniquement aujourd’hui (vendredi). J’étais concentré sur ce contre-la-montre, ce sera important de changer d’esprit rapidement. Mais c’est une déception d’arriver deuxième. Je peux prendre des bonifications dans les prochains jours. »

Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) - 3eme et maillot blanc


« C’était une bonne journée… à part la pluie bien sûr. C’est toujours un peu stressant quand c’est glissant comme cela, il peut se passer quelque chose à n’importe quel moment. Je suis rentré en confiance dans chaque virage, mais je faisais aussi attention à ne pas prendre trop de risques. Ce premier test n’était pas trop exigeant, mais j’avais de bonnes jambes et je fais un bon temps. Finalement, je suis bien placé au classement général, donc je suis content. Demain (dimanche), ce sera risqué, on ne sait pas ce qui peut se passer mais j’ai une très bonne équipe et on va être très vigilants. »

Filippo Ganna (ITA/Ineos Grenadiers) - 4eme


« C'est vrai, j'ai crevé, mais je ne pense pas avoir perdu à cause de ça. Si je dois être honnête, je ne sais même pas où j'ai crevé, j'étais trop concentré sur la douleur dans mes jambes. Si j'ai pu exprimer ma puissance de façon constante dans les lignes droites, je ne me sentais pas à l'aise dans les virages. Nous avions choisi, comme presque tous les grands noms, de partir tôt pour éviter la pluie, et finalement il a plu au début et ça s'est pratiquement arrêté ensuite. Mais il n'y a pas d'excuses, certains étaient meilleurs que moi aujourd'hui (vendredi). »

Mathieu van der Poel (PBS/Alpecin-Deceuninck) - 5eme


« C'est cool d'avoir été en tête, mais j'espérais de meilleures jambes. J'ai fait tout ce que j'ai pu. Comme je l'ai dit, j'ai peur que mon temps ne suffise pas contre les spécialistes comme Ganna ou Van Aert. C'est dommage de ne pas gagner, mais c'est comme ça. Evidemment, j'avais un avantage en partant plus tôt, mais les routes étaient déjà mouillées à mon passage, donc ça n'a pas changé grand chose je pense. Mon objectif aujourd'hui (vendredi) était de faire un bon chrono et de limiter l'écart pour pouvoir espérer prendre le maillot jaune dans les prochaines étapes. Il faudra voir les écarts, je me concentre sur la suite désormais. Si je ne suis pas trop loin avant l'étape des pavés, tout est possible pour le jaune »

Geraint Thomas (GBR/Ineos Grenadiers) - 18eme


« Ça a été la pire première moitié d'un contre-la-montre que j'ai jamais faite. Je voulais commencer de manière assez conservatrice en termes de puissance, mais tout le monde vous dit d'y aller doucement dans les virages car la course dure trois semaines et qu'il y a eu des chutes. Dans les premiers virages, je virais comme ma femme et elle n'a pas fait de vélo depuis douze ans. C'était incroyable. Une fois que j'ai passé le point intermédiaire et que j'ai vu que j'avais 18 secondes de retard, j'ai juste pensé à tout envoyer et ça s'est mieux passé. Les jambes étaient bonnes, c'est le principal, mais j'ai vraiment été nul dans les virages. J'aurais pu faire un meilleure résultat, mais il faut garder les points positifs. »

Benjamin Thomas (FRA/Cofidis) - 23eme et 1er Français


« C'était incroyable, il y avait une foule de dingue, ça m'a vraiment poussé. C'est mon premier Tour, je découvre ça. Les virages étaient vraiment dangereux, je n'ai pas pris de risques. Des mecs comme Mathieu van der Poel ont dû se régaler. J'ai essayé de faire mon chrono, sans me préoccuper de ma puissance. De toute façon, c'était uniquement des relances à bloc jusqu'au prochain virage. Je pense que je fais un temps correct. Je suis satisfait, mais c'est dommage qu'il pleuve. Sur les bandes blanches ou les pavés, ça glissait pas mal. Il fallait être attentif. C'est presque du MotoGP, à plus de 50 km/h de moyenne sous la pluie pour les premiers, c'est fou ! »

Christophe Laporte (FRA/Jumbo-Visma) - 25eme


« C'est vraiment dommage, j'espère qu'il n'y a pas trop de bobos, ça a l'air d’aller. On m'avait dit à l'oreillette que j'avais le premier temps intermédiaire, ça ne changeait pas grand chose, c'est juste motivant. Je ne pensais pas prendre de risques, je me suis fait surprendre par ce goudron à l'arrivée dans le parc. J'ai fait une erreur en pédalant trop tôt, c'est de ma faute. Des regrets ? Bien sûr que j'en ai. On en a toujours de toute façon quand on tombe, mais c'est comme ça, on ne peut pas changer les choses. La seule bonne nouvelle du jour, c'est que les sensations sont bonnes. »

Romain Bardet (FRA/DSM) - 37eme


« Les conditions étaient bien différentes que lors de la reconnaissance sur le sec. Plusieurs fois je n'avais pas la bonne vitesse dans les virage. J'étais bien en ligne droite mais je n'allais pas assez vite dans les virages. Je me suis bien senti dans ce chrono, je ne suis pas tombé, c'est positif. Je n'avais pas envie de tomber. Je suis satisfait des sensations, très satisfait, poursuit le coureur du Team DSM. Mais j'étais un peu sur la réserve quand même, beaucoup même. Il y a beaucoup de virages où je ne suis pas passé assez vite. Je me dis que j'aurai pu gagner 4 à 5 secondes. Mais dès qu'il fallait relancer, les jambes ont bien répondu. Plus que le temps, c'est une bonne entrée en matière en termes de sensations. Il fallait se rassurer sur les sensations et ne surtout pas prendre de risques. Car honnêtement, j'ai fait deux fois le parcours ce matin mais cela n'avait rien à voir avec la pluie. On a des pneus typés super sec et j'avais peur de glisser avec toutes les inscriptions sur la route. »

David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) - 51eme


« On savait qu'il y avait de fortes chances qu'il pleuve. On a vu à la reconnaissance qu'il y avait beaucoup de lignes blanches, c'était un circuit très technique et urbain. Avec la pluie, c'était forcément piégeux. Il fallait éviter la chute et en même temps tout mettre dans les lignes droites. Les sensations avaient l'air d'être plutôt bonnes donc je suis content. Perdre 35 secondes sur Mathieu van der Poel sur un tel circuit, c'est plutôt pas mal. Je me suis fait un peu peur à un moment, mais ça a été, j'ai su rattraper le coup assez vite. On a réussi à ne pas tomber sur ce chrono, maintenant on va éviter de prendre froid et de tomber malade. Débuter par un chrono, c'est toujours un exercice particulier, surtout sur 10 km. Un chrono aussi court, c'est pas forcément ce que j'affectionne le plus, je préfère quand c'est plus long, même si je perds plus de temps. Mais je suis satisfait de mon chrono. Je fais deux erreurs dont une qui a failli me coûter une chute, mais sinon tout va bien, ça tournait pas mal dans les lignes droites. Le Tour peut commencer, on est parti sur les bons rails. »

Sources : site officiel du Tour de France, Tuttobiciweb, France Télévisions, RTBF, Eurosport, Cyclism'Actu

>