Ineos : Bernal, objectif Tour !



Mardi soir, Egan Bernal a reçu son trophée de sportif de l’année de la région de Zipaquirá, située au nord-ouest de la Colombie. Le coureur, qui fêtera ses 24 ans dans deux semaines, n’a pourtant pas eu des résultats mirobolants lors de cette saison 2020 très perturbée par la pandémie de coronavirus, remportant « seulement » la Route d’Occitanie pour la reprise de la saison en août (il a également fini 2eme des championnats de Colombie de course en ligne, troisième du contre-la-montre, quatrième du Tour de Colombie, deuxième du Tour de l’Ain, avant d’abandonner sur le Critérium du Dauphiné et sur le Tour de France). Le coureur Ineos en a profité pour donner de ses nouvelles, lui qui souffre du dos depuis le mois d’août et le Critérium du Dauphiné.

Bernal débutera sa saison en février


« Petit à petit, l’inflammation commence à partir. J’arrive à pédaler sans douleur depuis quelques jours maintenant, mais la guérison va prendre encore un peu de temps. Je vais devoir m’entraîner très dur. La vérité, c’est je que me prépare pour le Tour de France, qui est la course la plus importante du monde. Ma première course de 2021 devrait être les championnats de Colombie, qui auront lieu, je pense, en février. » Il n’y a donc plus de doutes, Egan Bernal, sauf catastrophe, sera présent au départ du Tour de France à Brest le 26 juin prochain, lui qui avait dû abandonner après la 16eme étape en septembre dernier. Le Colombien avait un temps laissé planer le doute, affirmant qu’il souhaitait disputer un jour le Giro. Reste à savoir s’il sera le grand leader d’Ineos (avec qui il est sous contrat jusqu’en 2023) sur la Grande Boucle, l’équipe britannique comptant, avec Richard Carapaz, Tao Geoghegan Hart, Richie Porte, Geraint Thomas et Adam Yates d’autres coureurs capables de terminer sur le podium d’un Grand Tour. Et ce Tour de France 2021 ne pas réservé aux purs grimpeurs comme le précédent, avec notamment 58 kilomètres de contre-la-montre, en Mayenne pendant la première semaine puis en Gironde à la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées.

>