Geraint Thomas vise le Tour de France en 2020

Geraint Thomas s'est confié au Guardian ce jeudi. Le coureur d'Ineos a évoqué sa situation personnelle alors qu'un reportage sur sa saison 2019 sera diffusé sur la BBC ce jeudi soir. Le Britannique a notamment évoqué la montée en puissance d'Egan Bernal. Il a révélé sa frustration quant à cette passation de pouvoir accéléré. Le coureur de 33 ans a longtemps été un équipier de choix pour Chris Froome mais a vu le jeune Colombien lui griller la politesse sur un Grand Tour où le quadruple vainqueur de la Grande Boucle était absent. "Pour être honnête, oui c'est frustrant. Mais quand il y a un meilleur coureur dans l'équipe, le choix devient évident. Le travail d'équipe, c'est ce qui vous amène à ce niveau. C'est un sport d'équipe." Le Gallois se contente néanmoins de cette belle deuxième place sur les Champs-Elysées. "Terminer le Tour de France à la deuxième place, c'est quelque chose dont je suis fier. Mais c'est également frustrant. C'est vraiment dommage, parce que malgré le déroulement de la saison, même si ce n'était pas comme en 2018, je restais confiant." Dans cet entretien au quotidien britannique, Geraint Thomas a aussi évoqué les étapes dans les Alpes perturbées par la météo ou l'étape de Foix dans laquelle il regrette "de ne pas avoir poussé plus".

Le Tour de France 2020 est la priorité de Geraint Thomas


Pour 2020, l'objectif du vainqueur de la Grande Boucle 2018 est clair. C'est le Tour de France ! "Je vise le Tour de France. Il faut encore en discuter et confirmer mais pour le moment, je ne pense qu'au Tour." Il justifie ce choix. "Ce qui compte, c'est ce qui te motive : cela n'a aucun sens d'aller en Italie en n'étant motivé qu'à 95 %. Pour gagner, il faut être à fond. J'aimerais bien faire le Giro, un jour, mais l'an prochain, c'est de nouveau le Tour de France qui m'excite le plus." Rendez-vous est donc pris pour un Tour qui s'annonce une nouvelle fois très excitant !