Etape 18 : Ineos sauve (un peu) son Tour



Ineos Grenadier était venu pour gagner le Tour 2020 avec Egan Bernal. L’équipe anglaise devra se « contenter » d’une victoire d’étape avec Michal Kwiatkowski, chose qu’elle n’avait pas réussi à faire en 2019 ! La formation dirigée par Dave Brailsford a réussi un véritable coup de force ce jeudi entre Méribel et La-Roche-sur-Foron, lors de l’étape comptant le plus de dénivelé du Tour de France, avec ses deux cols de première catégorie et son col hors-catégorie. L’image de Michal Kwiatkowski franchissant la ligne main dans la main avec Richard Carapaz restera dans les annales, même si elle ne fera pas oublier à Ineos l’abandon d’Egan Bernal. Le Polonais et l’Equatorien, échappés toute la journée, ont décidé, en accord avec leur équipe, de ne pas se jouer la victoire au sprint, et Kwiatkowski a finalement devancé son coéquipier de quelques centimètres. Le champion du monde 2014, décroche donc, à 30 ans, sa toute première victoire d’étape sur le Tour de France, pour sa septième participation. Carapaz, le vainqueur du dernier Giro, devra quant à lui patienter. En espérant qu’il ne regrette pas plus tard cette décision de ne pas avoir disputé le sprint avec son équipier…


Hirschi malchanceux


Les deux coureurs Ineos ont été ensemble pendant les trente derniers kilomètres, car c’est à la fin de la Montée du plateau des Glières que leur compagnon d’échappée Pello Bilbao les a lâchés. Le quatrième larron, membre de la première échappée du jour, Marc Hirschi, a quant à lui eu la malchance de chuter dans la descente du Col des Saisies, à la moitié de l’étape, et n’a jamais réussi à revenir sur le trio de tête. Comme on pouvait s’y attendre, l’étape a débuté avec une longue échappée de 32 coureurs, où l’on retrouvait les trois principaux prétendants au maillot vert, Sam Bennett, Peter Sagan et Matteo Trentin, le sprint intermédiaire étant fixé dès le 14eme kilomètre. L’Irlandais a terminé devant l’Italien et le Slovaque, et les sprinteurs ont pu se relever ensuite. Un petit groupe s’est détaché dans la montée du Cormet de Roselend, avec Carapaz, Hirschi, Edet (qui a lâché dans le Col des Saisies), Bilbao et Kwiatkkowski. On connait la suite…

Landa a essayé, Porte s'est fait peur, Yates perd du temps


Du côté des favoris, c’est Mikel Landa qui a été le premier à lancer les hostilités à quatre kilomètres du sommet de la Montée du plateau des Glières. Mais l’Espagnol, septième au général jeudi matin, a été repris juste avant le sommet par le groupe maillot jaune. Richie Porte, quatrième, a quant à lui crevé dans cette montée, mais est parvenu à rentrer au sein du groupe des favoris, bien aidé par Tom Dumoulin et Wout Van Aert, qui voulaient retrouver leur leader Primoz Roglic au plus vite. Après l’arrivée des deux coureurs Ineos Grenadier, il restait alors quatre secondes de bonification à prendre sur la ligne, et Van Aert s’est chargé d’aller les prendre, afin d’éviter à Pogacar ou Lopez de le faire. Primoz Roglic, avec ses 57 secondes d’avance sur son compatriote, a désormais un pied et demi sur la plus haute marche du podium du Tour de France. Le perdant du jour se nomme Adam Yates, passé de la cinquième à la septième place au classement général. Côté français, Guillaume Martin perd aussi une place et se retrouve douzième, au profit de l’Italien Damiano Caruso.

Tour de France CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2020
18eme étape – Méribel - La-Roche-sur-Foron (175km) – Jeudi 17 septembre 2020
1- Michal Kwiatkowski (POL/Ineos Grenadier) en 4h47'33
2- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadier) mt
3- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) à 1'51
4- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 1'53
5- Tadej Pogacar (SLO/UAE Emirates) à 1'53
6- Richie Porte (AUS/Trek-Segafredo) à 1'54
7- Enric Mas (ESP/Movistar) à 1'54
8- Mikel Landa (ESP/Bahrain-McLaren) à 1'54
9- Damiano Caruso (ITA/Bahrain-McLaren) à 1'54
10- Tom Dumoulin (PBS/Jumbo-Visma) à 1'54
...
16- Nans Peters (FRA/AG2R-La Mondiale) à 4'32
...

Maillot Jaune Classement général après 18 étapes (sur 21)
1- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) en 79h45’30
2- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 57″
3- Miguel Angel Lopez (COL/Astana) à 1’27
4- Richie Porte (AUS/Trek-Segafredo) à 3’06
5- Mikel Landa (ESP/Bahrain-McLaren) à 3’28
6- Enric Mas (ESP/Movistar) à 4’19
7- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) à 5'55
8- Rigoberto Uran (COL/EF) à 6’05
9- Tom Dumoulin (PBS/Jumbo-Visma) à 7’24
10- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 12’12
...
12- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 13'16


LA VIE DES MAILLOTS

Maillot Jaune Maillot jaune : Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma)

C'était l'avant-dernière journée à risques pour le leader du classement général, et il l'a parfaitement gérée ! Primoz Roglic n'a jamais été inquiété lors de cette étape, et a même accéléré un petit peu lors des hectomètres les plus durs du Plateau des Glières, sur les chemins en terre, pour montrer qu'il était bien le plus fort. A priori, sa journée de vendredi devrait être tranquille, il n'aura "plus qu'à" gérer ses 57 secondes d'avance sur Tadej Pogacar lors du chrono de La Planche des Belles Filles samedi.

Maillot Vert Maillot vert : Sam Bennett (IRL/Deceuninck-Quick Step)

Sam Bennett s'en rapproche ! Vainqueur du sprint intermédiaire du jour, devant Matteo Trentin et Peter Sagan, l'Irlandais compte désormais 52 points d'avance sur le Slovaque et 63 sur l'Italien. Il faudra qu'il soit encore au rendez-vous vendredi, lors d'une étape sans grosse difficulté, et le maillot vert sera quasiment assuré.

Maillot à Pois Maillot à pois (Richard Carapaz/Ineos Grenadier)

Richard Carapaz prend le pouvoir ! Deuxième de l'étape, dans les circonstances que l'on sait, l'Equatorien se console en endossant le maillot à pois. A l'attaque depuis trois jours, le vainqueur du Giro 2019 a encore empoché 42 points supplémentaires ce jeudi et prend la tête du classement, avec deux points d'avance sur Pogacar et sept sur Roglic.

Maillot Blanc Maillot blanc : Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates)

Le Slovène a vaguement tenté d'attaquer Roglic, en vain, et n'a pas été attaqué, et conserve donc son maillot blanc, avec 3'22 d'avance sur Enric Mas et 51'32 sur Daniel Martinez. Sauf chute vendredi ou grosse défaillance samedi, il gardera le maillot blanc jusqu'à Paris.

Equipes Classement par équipes : Movistar

Jumbo-Visma, une fois de plus, a remporté cette étape par équipes, grâce à la troisième place de Van Aert, à la quatrième place de Roglic et à la dixième place de Dumoulin. Mais au classement général, Movistar (avec Mas 7eme, Valverde 20eme et Soler 26eme ce jeudi) reste largement en tête, avec 24'36 d'avance sur les Néerlandais.

Combatif Combatif du jour : Marc Hirschi (SUI/Sunweb)

Souvent à l'avant pendant ce Tour 2020 et sans aucun doute prétendant au titre de super-combatif, le coureur suisse n'a pas eu de chance en chutant dans le descente du Col des Saisies. Il n'a pas pu revenir sur le groupe de tête, alors qu'il aurait clairement eu son mot à dire pour éviter une bataille 100% Ineos Grenadier à l'arrivée.