Cyclisme - Ineos : Brailsford réclame « un peu d'humilité » et menace de zapper le Tour

Reuters

Et si le tenant du titre Egan Bernal ne prenait pas le départ du Tour de France, pas plus que ses coéquipiers Christopher Froome ou Geraint Thomas ? « On serait heureux d'y être, mais on se réserve le droit de retirer l'équipe si on juge que c'est nécessaire, prévient ainsi Dave Brailsford, le manager de l'équipe, pour le Guardian. Comme sur Paris-Nice, on va surveiller de près l'évolution de la situation. »

Ineos, qui venait aussi de perdre son directeur sportif Nicolas Portal - brutalement décédé -, s'était retiré de la course le mois dernier, comme six autres formations (Astana, UAE Emirates, CCC, Jumbo - Visma, Mitchelton - Scott et Movistar).

« Personne n'est jamais mort d'un manque de vélo »


Brailsford a insisté dans une autre interview, donné cette fois au Times : « On a de la chance de pouvoir vivre d'un sport pro, mais je pense qu'un peu d'humilité ne fait pas de mal en ces temps incertains. Ce n'est pas de sport que le monde a besoin en ce moment, mais de médecins et d'infirmières. Personne n'est jamais mort à cause d'un manque de vélo. »

Pour rappel, le Tour de France a été reprogrammé du 29 août au 20 septembre, après les dernières annonces d'Emmanuel Macron interdisant tout rassemblement au moins jusqu'au 15 juillet.


>