4eme étape : Van Aert, Roglic... Les réactions des principaux acteurs

Panoramic

Maillot Jaune Wout van Aert (BEL/Jumbo-Visma) - Vainqueur de l'étape et maillot jaune


« Un truc de fou ! Sur le papier, une étape comme celle-ci se termine au sprint, c'est presque impossible d'arriver tout seul. C'est une victoire exceptionnelle pour moi. Dans le final, j'avais 20 secondes. Mais 20 secondes, ce n'est rien pour un peloton. On dit en général que la troisième fois est la bonne, pour moi c'est la quatrième (il avait terminé deuxième des trois premières étapes)... J'en avais assez de prendre des risques au sprint. Mieux vaut arriver seul ! »

AFC Jasper Philipsen (BEL/Alpecin-Deceuninck) - 2eme


« J'ai cru avoir gagné pendant cinq secondes. Ça fera des images marrantes avec le temps. On était trop loin dans la montée, je ne l'ai pas vu partir. (Alexander Kristoff a lui aussi sprinté pour la victoire) mais c'est moi qui ai passé la ligne et qui ai célébré donc c'est moi qui me tape la honte (rires). »


TJV Christophe Laporte (FRA/Jumbo-Visma) - 3eme


« C'était un coup prémédité depuis longtemps. Avec l'équipe, nous avions coché cette étape avec la ferme intention de durcir la course à cet endroit précis. C'est une super journée. Lors des sprints massifs, nos automatismes avec Wout ne sont pas encore tout à fait là. Qu'il arrive seul était la meilleure façon pour lui de s'imposer. Il était vraiment très fort et derrière, cela a mis du temps à s'organiser. »

IWG Alexander Kristoff (NOR/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) - 4eme


« Mes coéquipiers m'ont offert un bel anniversaire. Ils ont été excellents et grâce à Sven Erik Bystrøm et Andrea Pasqualon, j'avais le meilleur train dans le dernier kilomètre pour le sprint. J'ai pu lancer en premier juste avant le panneau des 200 derniers mètres. J'étais peut-être un peu trop enthousiaste. Au final, je n'ai été dépassé que par deux coureurs, je peux m'en contenter. La fatigue va commencer à s'installer et cela signifie qu'il y aura plus d'opportunités pour nous. »

Maillot blanc Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) - 26eme et maillot blanc


« Wout van Aert était clairement le plus fort aujourd'hui, il a explosé tout le monde, c'est un vainqueur très méritant. On pouvait s'attendre à quelque chose de ce genre. Cela roulait très vite sur la fin et van Aert était en feu. S'il y avait une équipe capable d'attaquer de cette façon-là, c'était bien la Jumbo-Visma. Ils l'ont déjà fait auparavant et ils sont très forts. Mercredi ? Ce sera une étape difficile, je m'attends à une grosse journée et j'espère qu'il n'y aura pas de chutes chez nous. Je pense qu'on va bien s'amuser... Mais ceux qui seront dans leur canapé encore plus. »

TJV Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) - 55eme


« Wout van Aert est fou, complètement fou ! Il est moitié homme, moitié moteur ! On ne pouvait pas espérer mieux, c'est juste incroyable, je suis vraiment très fier de faire partie de cette équipe. On était là, en embuscade, la situation était propice, les gars étaient super forts et il fallait tenter. Quand il est parti, personne ne pouvait y aller avec lui. »

Maillot à pois Magnus Cort Nielsen (DAN/EF Education-Easypost) - 168eme et maillot à pois


« C’est une super journée, parce que j’adore être à l’avant de la course, et surtout j’ai empoché cinq points de plus pour le classement des grimpeurs, je ne pouvais pas espérer mieux. Je me suis demandé si ça valait le coup de me battre pour essayer d’aller chercher un 12eme point, mais j’ai décidé que non. En fait, j’ai calculé que j’avais déjà assez de points pour garder encore le maillot à pois pendant quelques jours. Si Morkov l’avait perdu il y a 10 ans à la Planche des Belles Filles, je vais essayer de faire mieux, et je pense qu’il ne me manque pas grand-chose pour y arriver, il me faut quelques points d’ici-là. En tout cas il y a une possibilité. Je ne savais pas que j’avais battu ce vieux record de Bahamontes du nombre de KOM consécutifs ! J’aime bien les statistiques, mais je ne me sens pas de son niveau. Je suis venu sur ce Tour de France dans le rôle de chasseur d’étapes, et pour faire mon  travail d’équipier. Je ne sais pas combien de temps je vais passer avec le maillot à pois, mais à un moment je vais retrouver cette position. Et j’espère que je pourrai à nouveau gagner une étape. »

Classement par équipes Anthony Perez (FRA/Codifis) - 174eme et combatif du jour


« J'avais envie de faire l'échappée, en plus aujourd'hui c'était un bon jour vu qu'on a l'équipe près d'ici. J'ai été désigné et c'était une bonne échappée, en plus avec Magnus Cort Nielsen qui est un bon coureur dont j'ai apprécié la compagnie. Il me racontait le dernier film qu'il avait vu, c'était une bonne journée. On parlait aussi de la course, lui me disait de ralentir, on collaborait quoi. Une fois qu'il a fait ses points il m'a dit "vas-y, fonce, moi je me relève." Comme il ne se relevait pas tout de suite, j'ai un peu réaccéléré, il en a profité pour se relever. Je n'ai pas cru à la victoire, mais avec le vent de dos je me suis dit "on ne sait jamais." Je voyais que ça n'allait pas le faire parce que je connaissais les routes des 4 Jours de Dunkerque. Quand Jumbo-Visma m'a doublé, c'était incroyable, c'était beau à voir ! »

Sources : AFP, Cyclism’Actu et site officiel du Tour de France

>