4eme étape : Les sprinteurs résisteront-ils aux côtes ?

panoramic

Le Tour de France arrive en France ! Après trois étapes au Danemark, qui ont été le théâtre d'une magnifique ferveur populaire, à défaut d'être spectaculaires, la Grande Boucle pose ses valises dans l'Hexagone, avec une 4eme étape ce mardi entre Dunkerque et Calais, sur 171,5 kilomètres. Les coureurs ayant fait le voyage entre le Danemark et le nord de la France dimanche soir, ils ont profité d'une journée de repos lundi, et seront donc frais pour aborder cette étape, qui ne sera pas difficile mais piégeuse. Le peloton partira en effet à 3m d'altitude et arrivera à 7m, avec un pic à 199m en milieu d'étape. Pas de quoi s'inquiéter donc, mais six côtes de quatrième catégorie viendront accidenter le parcours, ce qui pourrait bénéficier à des baroudeurs, et empêcher une nouvelle arrivée au sprint. Les six côtes sont réparties aux kilomètres 31, 72, 97, 103, 124 et 161, la dernière, celle du Cap Blanc-Nez, se situant à un peu plus de dix kilomètres de l'arrivée, ce qui pourrait offrir du spectacle dans le final. Reste à savoir si les sprinteurs pourront passer toutes ces côtes, ou s'ils réservent leurs forces pour St-Etienne ou Carcassonne, les prochaines étapes avec arrivée plate. Maillot à pois, le Danois Magnus Cort Nielsen aura l'occasion de faire le plein de points ce mardi, à moins qu'il soit moins motivé par les routes du Nord que par celles de son pays, où ses supporters l'ont porté dans une ambiance indescriptible. A noter qu'un sprint intermédiaire se tiendra également entre les deux premières côtes, au 63eme kilomètre.

Le commentaire de Christian Prudhomme : "Si on évolue au niveau de la mer au départ comme à l’arrivée, la ration de dénivelé à encaisser peut donner quelques aigreurs d’estomac aux sprinteurs. Le peloton se dirigera par exemple vers les monts des Flandres puis visitera les monts du Boulonnais. Des attaques au long cours et en nombre sont à prévoir, surtout dans le final côtier et potentiellement venté : les passages prés des caps Gris-Nez et Blanc-Nez pourraient se révéler décisifs."

>