Une 1/2 à la Paris La Défense Arena ?

ICON SPORT

L'EPCR a enfin pris conscience de l'absurdité qui a conduit ces dernières saisons certaines affiches du dernier carré de la Coupe d'Europe à avoir pour cadre un stade improbable, parce que choisi en amont. Un communiqué annonce ce mercredi que, sans avoir encore désigné les lieux des prochaines demi-finales de l'édition 2018-2019 en cours et "étant donné que plusieurs clubs détiennent ou contrôlent désormais des stades modernes qui sont appropriés pour des demi-finales de Champions Cup", l'organisateur des Coupes d'Europe "étudiera aussi la possibilité d‘organiser une demi-finale dans le stade d’un club qualifié."

Ainsi, en cas de qualification du Racing 92 lors du quart de finale franco-français face au Stade Toulousain le dimanche 31 mars (16h15), le club francilien pourrait à nouveau accueillir la demi-finale à suivre dans son jardin de la Paris La Défense Arena, "puisque des éléments clés tels que la capacité du stade, la visibilité commerciale, les exigences opérationnelles et la localisation restent primordiaux pour ces matchs majeurs".

L'autre demi-finale pourrait avoir pour cadre Murrayfield en cas de qualification d'une des 2 provinces écossaises encore en lice, Edimbourg ou Glasgow. Les options de stades choisis pour les demi-finales en Angleterre, France, Irlande et Ecosse seront annoncées ultérieurement.