Toulon : Kolbe est arrivé

Il est enfin là. Un mois et demi après avoir pris tout le monde à contre-pied en décidant de quitter Toulouse pour Toulon, Cheslin Kolbe (27 ans) a enfin mis les pieds sur la Rade. Comme prévu, l'ailier sud-africain, sacré champion du monde avec les Springboks lors de la dernière Coupe du Monde, est enfin arrivé dans le Var. Accompagné de femme et enfants (deux filles) et non sans une impressionnante genouillère au niveau de son genou gauche blessé, la recrue de luxe de l'été du RCT a atterri jeudi soir à l'aéroport de Toulon-Hyères, à la sortie duquel il s'est prêté aux premières photos, ses nouvelles couleurs sur le dos, au même titre que son épouse, qui avait elle aussi revêtu pour l'occasion le sweat d'entraînement officiel des Rouge et Noir. "Bienvenue à la famille Kolbe" a posté sur le compte Twitter du RC le community manager du club toulonnais, probablement aussi enthousiaste que les fans en voyant enfin débarquer le héros, qui devra toutefois patienter avant d'étrenner son nouveau maillot.


Kolbe : "Je n'avais jamais vu un centre comme ça"





Blessé en septembre dernier au genou gauche lors d'un entraînement avec les Springboks en marge du Rugby Championship, Kolbe doit en effet subir des examens complémentaires dans les prochaines heures pour en savoir davantage sur sa blessure ainsi que sur la durée de son indisponibilité. En attendant, il sera présenté à la presse vendredi et au stade Mayol samedi, juste avant le coup d'envoi du match entre Toulon et le Racing 92 (7eme journée de Top 14). Le champion du monde sud-africain a par ailleurs déjà adressé quelques mots sur la chaîne officielle du RCT. Il s'y est dit notamment très heureux de l'accueil qui lui a été réservé et très impressionné par les infrastructures du club. "Nous avons eu droit ma famille et moi à un super accueil. Les installations sont incroyables, je n'avais jamais vu un centre comme ça." Venu à Toulon pour la première fois en 2017, il avoue qu'il avait déjà ressenti beaucoup d'émotion, notamment au moment du Pilou-Pilou. "J'ai ressenti un frisson". Très vite, ce sera à lui d'en faire connaître au public de Mayol, qui l'attend comme le Messie.

>