Top 14 - Stade Français : Hans-Peter Wild mécontent de l'attitude de Fickou



Décidément, le départ précipité de Gaël Fickou au Racing 92 fait couler beaucoup d'encre. Ce mardi, c'est Hans-Peter Wild, le propriétaire du Stade Français, qui a décidé de prendre la parole à ce sujet. « Le point de rupture date du jour (mardi dernier) où Gaël Fickou est venu voir Gonzalo Quesada pour lui dire qu'il ne voulait plus jouer sous les couleurs du Stade Français et qu'il souhaitait partir avec effet immédiat au Racing 92. J'ai eu une discussion avec Gonzalo à propos de ça, et je lui ai dit que ce n'était pas possible. Pour moi, c'est juste incohérent. Gaël Fickou est le joueur le mieux payé de notre effectif. Je rappelle qu'on avait payé très cher pour racheter sa dernière année de contrat à Toulouse (700 000 euros), comme pour Yoann Maestri (700 000 euros à La Rochelle, où il s'était initialement engagé). On s'était fait avoir par les agents. Gaël avait un très long contrat chez nous (5 ans). La première année, il a fait une bonne saison. Mais la seconde, il n'a joué que six match et cette saison seulement huit. Gaël nous coûte un million d'euros la saison. Donc chaque match, c'est 150 000 euros ! C'est juste incroyable », a notamment pesté Wild.

« Je suis très déçu. Déçu par son état d'esprit »


« Et ce joueur veut quitter le club alors que nous avons encore une chance de nous qualifier pour les phases finales d'ici à la fin de saison. C'est contre mes principes. J'aime le sport et le rugby. Le respect, la discipline, le don de soi font partie des principes que je défends. Je ne peux donc pas accepter qu'on dise : je ne veux plus jouer pour l'équipe. À la base, quand on m'a évoqué cette histoire de départ pour le Racing l'an prochain, j'aurais imposé à Gaël Fickou de respecter son contrat, a par la suite confié le propriétaire du Stade Français, lors d'un entretien accordé à L'Equipe. Mais Thomas Lombard et Gonzalo Quesada m'ont convaincu de le libérer et que ce serait bénéfique pour le club financièrement, que nous pourrions recruter plusieurs joueurs grâce à son départ. Mon sentiment ? Pas en colère. Je suis très déçu. Déçu par son état d'esprit. Ça ne se fait pas de quitter ses partenaires en cours de saison. Le club avait besoin de lui pour tenter d'accrocher le top 6. Une erreur de l'avoir recruté ? Je ne pense pas. Disons que nous n'avons pas eu le succès escompté. » Par ailleurs, Wild a également acté le départ de Jonathan Danty à La Rochelle en fin de saison.

>