Top 14 (J6) : Face à Castres, Toulon a oublié sa déception européenne



Devant son public, Toulon a laissé de côté ses déboires européens. Une semaine après s’être incliné à Aix-en-Provence face à Bristol en finale de la Challenge Cup, le RCT est reparti de l’avant en Top 14 face à une équipe de Castres bien différente de celle qui a été humiliée à La Rochelle le week-end dernier. Mais, pour le spectacle, il a tout de même fallu être très patient. D’entrée, les deux équipes ont montré beaucoup d’entrain mais la précision n’était pas forcément au rendez-vous et, comme souvent, c’est le manque de discipline qui a permis de décanter la situation. Après une faute au sol toulonnaise, Benjamin Urdapilleta n’a pas tremblé face aux perches pour ouvrir le score. Mais le carton jaune reçu à la 12eme minute par Mathieu Babillot pour avoir plaqué Sergio Parisse avant que l’Italien n’ait pu jouer un coup franc a changé la donne.

Castres a tout donné mais n’avait pas les armes


Sous pression, la défense castraise s’est mise trop souvent à la faute. Au quart d’heure de jeu, après une faute au sol signée Wifrid Honkpatin, Louis Carbonel a remis les deux équipes à égalité. Malgré des soucis dans la communication, comme l’a démontré la réception du renvoi manquée par Sonatane Takulua, les Toulonnais ont mis la main sur le ballon et le CO a subi. Après un grattage illégal signé Hans Nkinsi, Louis Carbonel ne s’est pas fait prier pour ajouter trois points pour le RCT. Pas sonné, les Castrais ont alors haussé le ton et mis une énorme pression sur la défense toulonnaise mais cette dernière a tenu le coup. Mécontent de la performance de ses joueurs, Mauricio Reggiardo n’a pas attendu la mi-temps pour faire des changements afin de relancer son équipe. Après la sirène, Benjamin Urdapilleta a eu l’opportunité d’égaliser mais le buteur argentin a manqué sa pénalité en coin. Au retour sur la pelouse du Stade Mayol, le RCT a augmenté la pression sur son adversaire qui s’est une nouvelle fois illustré par son indiscipline.

Toulon a eu le dernier mot


Après une obstruction de Stéphane Onambele sur Daniel Ikpefan, vérifiée par l’arbitrage vidéo, Louis Carbonel a continué son sans-faute au pied avant de rééditer cette performance cinq minutes plus tard à la suite d’un maul effondré. Si Benjamin Urdapilleta a ramené le CO à six longueurs à la suite d’une entrée dans un regroupement par le côté signée Eben Etzebeth, le coup de grâce est venu à l’heure de jeu. Après une pénalité manquée par Rory Kockott, Daniel Ikpefan a récupéré le ballon sous ses poteaux et lancé un contre. Après une accélération de Gervais Cordin et une passe après contact, Duncan Paia’aua a fait parler sa pointe de vitesse pour aplatir entre les poteaux ce qui restera le seul essai du match. Les Toulonnais ont ensuite maintenu les Castrais sous pression, eux qui ont vu leur buteur échouer de nouveau à douze minutes du terme. Si le résultat n’est pas au rendez-vous, avec une défaite (19-6) à Mayol, Castres aura montré un bien meilleur visage. Pour Toulon, l’essentiel est assuré avec un deuxième succès consécutif en championnat.

TOP 14 / 6EME JOURNEE
Vendredi 23 octobre 2020
Toulon - Castres - 19-6

Samedi 24 octobre 2020
15h35 : Toulouse - Lyon
18h15 : Agen - Bayonne
18h15 : Stade Français Paris - Racing 92
18h15 : Clermont - Pau

Dimanche 25 octobre 2020
17h00 : Montpellier - Brive
21h05 : La Rochelle - Bordeaux-Bègles