Top 14 (J5) : La Rochelle a fini par avoir le dernier mot face au Racing 92

Panoramic


La Rochelle reprend provisoirement les commandes. Battu la semaine passée à Clermont, le champion d’Europe en titre a redressé le tir à l’occasion de la réception du Racing 92 dans l’avant-dernière affiche de la 5eme journée du Top 14. Une rencontre qui a démarré sous une pluie battante et avec un vent à même de jouer les trouble-fête. Des conditions de jeu loin d’être idéales, qui n’ont pas été au goût des joueurs d’un Ronan O’Gara toujours suspendu. Très vite, la mêlée des Maritimes s’est mise à la faute et, dès la 7eme minute, Finn Russell a réglé la mire pour donner l’avantage aux Ciel-et-Blanc. Le buteur écossais a ensuite poussé à la faute Jules Favre, qui l’a chargé en l’air à la réception d’une chandelle, au quart d’heure de jeu. En conséquence, malgré les 40 mètres de distance par rapport aux poteaux, le numéro 10 francilien n’a pas manqué la cible avant de tripler la mise quatre minutes plus tard. Menés de neuf points à l’approche de la mi-temps, les Rochelais ont peiné à mettre en place leur jeu offensif mais ont fini par trouver la solution.

La Rochelle a fini par trouver la clé


Après de multiples charges au près, Ulupano Seuteni a capté une passe en pleine course et, surprenant la défense du Racing 92, a aplati le premier essai de la rencontre que Dillyn Leyds n’a pas manqué de transformer. Néanmoins, les hommes de Laurent Travers ont eu de la ressource et, juste avant le retour aux vestiaires, Francis Saili a fait passer un frisson dans les travées du Stade Marcel-Deflandre. Profitant d’un placement aléatoire de Teddy Thomas sur un jeu au pied d’Henry Chavancy, l’ancien Biarrot a pu aplatir et donner à nouveau neuf longueurs d’avance au club francilien à la pause. Dès la reprise, Dillyn Leyds a été plaqué trop haut par Cameron Woki et s’est fait justice lui-même pour ramener le Stade Rochelais à six points. La tension sur la pelouse a alors commencé à monter, avec Cedate Gomes Sa et Reda Wardi qui se sont expliqués. Afin de faire baisser la pression, l’arbitre a envoyé les deux piliers dix minutes sur le banc de touche. Les deux équipes ont alors peiné à envoyer correctement du jeu, avec des fautes de main trop fréquentes. Avec un peu plus de dix minutes encore à jouer, Teddy Thomas a crucifié ses anciens coéquipiers.

Le Racing 92 se contente du bonus défensif


Décalé en bout de ligne par Ulupano Seuteni, l’ailier international a aplati mais sans célébrer outre-mesure cet essai. La transformation réussie par Dillyn Leyds a alors permis à La Rochelle de passer devant au score pour la première fois du match. Sur cette action, le Racing 92 a subi une double peine puisque Francis Saili a payé l’indiscipline de sa formation et quitté la pelouse pour les dix dernières minutes. Une supériorité numérique dont Pierre Boudehent n’a pas manqué de profiter. Avec une nouvelle fois Ulupano Seuteni à la passe, l’ailier s’est joué d’Henry Chavancy pour marquer l’essai de la victoire. En quête du bonus défensif, les Racingmen ont poussé dans les derniers instants de la rencontre et ça a payé. Une ultime faute rochelaise a offert trois points à Finn Russell, qui a ainsi adouci la défaite francilienne, limitée à cinq points (24-19). La Rochelle s’empare à nouveau de la première place avant le duel entre Montpellier et Toulouse ce dimanche. Le Racing 92, de son côté, concède une troisième défaite cette saison au terme d’une prestation rassurante et récompensée par ce point de bonus défensif.

TOP 14 / 5EME JOURNEE
Samedi 1er octobre 2022
Bordeaux-Bègles - Stade Français Paris : 15-10
Clermont - Lyon : 43-20
Brive - Bayonne : 25-22
Pau - Toulon : 17-34
Perpignan - Castres : 14-10
La Rochelle - Racing 92 : 24-19

Dimanche 2 octobre 2022
21h05 : Montpellier - Toulouse

>