Top 14 (J25) : La Rochelle, Toulon et Clermont dans la course, Montpellier en phase finale

Panoramic

Montpellier - Racing 92


Montpellier tient enfin sa qualification. Leader du Top 14 avant cette 25eme et avant-dernière journée, le MHR a validé son ticket grâce à un succès sur sa pelouse du GGL Stadium face au Racing 92. Une rencontre qui a démarré par un échange de politesses entre Nolann Le Garrec et Benoît Paillaugue au pied mais ce sont bien les Cistes qui ont inscrit le premier essai. Peu avant le quart d’heure de jeu, Anthony Bouthier a trouvé la faille et illuminé un premier acte qui n’a pas été constellé d’envolées lyriques. En effet, seule une pénalité de Benoît Paillaugue a permis de faire bouger le tableau d’affichage juste avant le retour aux vestiaires. Les deux formations se sont neutralisées à l’entame de la deuxième période mais l’indiscipline a fait bien du mal aux Franciliens. En l’espace de quatre minutes, le buteur montpelliérain a ajouté six points. Mais, dans la foulée, c’est la défense des Cistes qui a craqué. Gela Aprasidze et Paolo Garbisi ont tous deux tenté de tacler le ballon alors qu’un joueur du Racing avait plongé pour s’en saisir. Le résultat a été un essai de pénalité pour les Ciel-et-Blanc et un carton jaune pour le demi de mêlée du MHR. La fin du match a ressemblé à son début avec une pénalité de Maxime Machenaud puis une dernière pour Paolo Garbisi. Avec cette victoire (22-13), Montpellier assure sa qualifications et reprend la première place avec un point d’avance sur Bordeaux-Bègles. Le Racing 92, quant à lui, n’aura pas le droit à l’erreur face à Toulon lors de la dernière journée pour faire partie du Top 6.

Toulon - Pau


Un haut du panier dans lequel Toulon fait irruption, même si ça pourrait n’être que provisoire. Le RCT a profité de la réception de Pau pour signer une sixième victoire de suite en championnat. Avec une équipe largement remaniée à une semaine de la finale de la Challenge Cup face à Lyon, le club varois a commencé piano avec deux pénalités d’Anthony Belleau dans le premier quart d’heure. Les Béarnais ont répondu par l’intermédiaire de Zack Henry. Toutefois, entre ces deux coups de pied, Facundo Isa a fait se lever le public du Stade Mayol avec le premier essai du match. Le troisième-ligne a été imité à la demi-heure de jeu par Jiuta Wainiqolo. La Section Paloise a réagi dès l’entame de la deuxième période, avec Aminiasi Tuimaba qui a matérialisé ce rebond sept minutes après la reprise. Toutefois, Julien Blanc puis Louis Carbonel, pour sa dernière à Mayol avec le maillot du RCT, ont remis les Varois sur le chemin du bonus offensif. Une joie qui n’a duré que six minutes. C’est le temps qu’il a fallu à Reece Hewat pour aller aplatir le deuxième essai palois. Toutefois, le carton jaune reçu par Ignacio Calles à deux minutes de la fin du match pour une accumulation de fautes de son équipe en mêlée a changé la donne. Après la sirène, Jiuta Wainiqolo a arraché une victoire à cinq points sur une action initiée par Baptiste Serin. Ce succès bonifié (37-20) permet à Toulon de remonter provisoirement à la sixième place. Pau, de son côté, pourra jouer libéré face à Castres lors de la dernière journée

La Rochelle - Stade Français Paris


Une semaine avant de défier le Leinster en finale de la Champions Cup, La Rochelle a maintenu en vie ses espoirs de titre de champion de France. En effet, les Maritimes ont pris le meilleur sur le Stade Français Paris à Marcel-Deflandre. Il a fallu attendre la 22eme minute pour que le tableau d’affichage bouge grâce à une pénalité de Nicolas Sanchez. Le buteur argentin a récidivé juste avant la mi-temps mais de l’eau a coulé sous les ponts. Juste après l’ouverture du score, Pierre Popelin a réveillé le Stade Rochelais avec le premier essai de sa formation puis a corsé l’addition avec une pénalité. Arthur Retière a consolidé l’avantage des Maritimes avec un deuxième essai sept minutes avant le repos. Alors que Pierre Popelin a ajouté trois points dans l’escarcelle rochelaise à peine le jeu repris en deuxième période, les Parisiens ont poussé fort pour se relancer. Un effort qui a été récompensé par l’essai d’Harry Glover peu avant l’heure de jeu mais les joueurs de Gonzalo Quesada sont ensuite restés muets. Romain Sazy, de son côté, a rapproché le vice-champion de France du bonus offensif à un quart d’heure de la sirène. Une victoire à cinq points qui est venu à 120 secondes du terme de la rencontre par l’intermédiaire de Pierre Boudehent. La fin de match a été folle avec le ballon qui est allé d’un côté puis de l’autre du terrain sans que le score bouge. Avec ce succès (32-13), La Rochelle se relance dans la course à la phase finale. Le Stade Français Paris, quant à lui, abordera sans enjeu son dernier match face à Brive.

Biarritz - Clermont


Clermont n’a pas forcément son destin en main mais l’ASM donne tout pour croire à une place en phase finale. Les Jaunards ont profité du déplacement sur la pelouse de Biarritz, déjà relégué, pour enchaîner une deuxième victoire de suite. La première période a vu les deux équipes peiner à faire bouger le tableau d’affichage, les défenses prenant le pas sur les attaques. Si Gilles Bosch a ouvert le score pour le BO sur pénalité, c’est bien l’ASM qui a viré en tête à la pause. En toute fin de mi-temps, Damian Penaud a fait sauter le verrou pour aplatir le premier essai. Au retour des vestiaires, les Clermontois ont parfaitement relancé la machine. Cinq minutes après le coup d’envoi, Sébastien Bezy y est allé de son essai avant d’être imité peu avant l’heure de jeu par Yohan Beheregaray. Pour l’honneur, Ushangi Tcheishvili a répondu quatre minutes après le troisième essai auvergnat et mis en péril le bonus offensif des joueurs de Jono Gibbes. Toutefois, à quatre minutes de la fin de la rencontre, Damian Penaud a su concrétiser une action initiée par Cheikh Tiberghien pour offrir un cinquième point précieux à l’ASM. En effet, avec ce succès bonifié (8-26), l’ASM n’est plus qu’à un point de Lyon et surtout quatre du Racing 92 avant la dernière journée et peut croire à un miracle pour se qualifier. Biarritz, de son côté, termine la saison en roue libre.

TOP 14 / 25EME JOURNEE
Samedi 21 mai 2022
Bordeaux-Bègles - Lyon : 42-10
Biarritz - Clermont: : 8-26
Montpellier - Racing 92 : 22-13
Toulon - Pau : 37-20
La Rochelle - Stade Français Paris : 32-13
21h05 : Brive - Toulouse

Dimanche 22 mai 2022
21h05 : Castres - Perpignan

>