Top 14 (J2) : Deuxième succès en deux match pour le Racing 92, tombeur de La Rochelle



Le Racing 92 est injouable en ce début de saison. Après un succès net sur la pelouse du Stade Français Paris en ouverture de la saison, les joueurs de Laurent Travers ont enchaîné à l’occasion de leur première sortie sur leur pelouse synthétique de la Paris La Défense Arena, face à La Rochelle. Après une entrée en lice manquée face à Toulouse, les protégés de Ronan O’Gara se devaient de réagir mais ce sont bien les Franciliens qui ont frappé les premiers. Après dix minutes qui ont vu les deux équipes s’échanger le ballon, Yoan Tanga a tenté de forcer le passage après une mêlée à cinq mètres de l’en-but charentais. Si la défense des Maritimes a tenu le choc dans un premier temps, Kurtley Beale a su faire rebondir le jeu pour trouver Virimi Vakatawa. En puissance, le centre international français n’a pas manqué l’occasion d’inscrire le premier essai de la rencontre. La réaction rochelaise a pris la forme d’une belle inspiration signée Martin Alonso Muñoz qui, après avoir cassé deux plaquages, a tenté de jouer au pied pour lui même. Mais, au moment de plonger pour aplatir, l’international espagnol à 7 s’est blessé à une épaule et a dû quitter ses coéquipiers. Cinq minutes plus tard, Ihaia West n’a pas manqué l’occasion de débloquer le compteur du Stade Rochelais.

Le Racing 92 s’est montré patient


Le buteur des Maritimes n’a pas tremblé à 20 mètres sur la droite des poteaux après une faute au sol des Racingmen. Toutefois, la précision du Néo-Zélandais n’a pas été infaillible, ce dernier manquant sa tentative à plus de 50 mètres des perches. L’indiscipline a touché les deux équipes et a surtout fait réagir l’arbitre de la rencontre. A six minutes de la pause, Pierre Bourgarit et Camille Chat ont pu anticiper leur retour aux vestiaires sur carton jaune. Une situation qui n’a pas permis de faire bouger le tableau d’affichage avec quatre longueurs d’avance pour le Racing 92 à la pause. Peu après le retour sur la pelouse, Ihaia West a eu l’opportunité de ramener La Rochelle à un point après une faute de George-Henri Colombe dans un ruck mais le buteur a une nouvelle fois manqué la cible. Maxime Machenaud, quant à lui, n’a pas connu de difficultés pour donner de l’air à son équipe des 30 mètres sur la gauche après une faute au sol de ses adversaires. Un écart que Pierre Bourgarit a réduit à néant à l’orée des 20 dernières minutes. En effet, à la suite d’une touche à l’entrée des 22 mètres franciliens, le troisième-ligne a pu se saisir du ballon avant de combiner avec Jules Favre pour percer le rideau défensif adverse et remettre les deux équipes à égalité. Un statu qui qui n’aura toutefois tenu que quatre minutes.

La Rochelle a cédé en fin de match


Pris en position de hors-jeu, Pierre Boudehent a offert à Maxime Machenaud l’occasion de redonner l’avantage au Racing 92 et ce dernier n’a pas manqué la cible à 22 mètres sur la droite des poteaux. Le match a finalement tourné en faveur des Ciel-et-Blanc à l’entame des dix dernières minutes. Sur une action personnelle, Gaël Fickou a mis au supplice la défense rochelaise pour aller aplatir en coin. Mais Rémi Bourdeau a plongé sur lui alors qu’il était au sol pour lui arracher le ballon. Une faute durement sanctionnée par l’arbitre avec un carton jaune et un essai de pénalité qui a permis au Racing 92 de s’envoler au score. C’est alors que la rencontre a été interrompue quelques minutes à la suite de la blessure de… l’arbitre. Touché à la cheville droite, Tual Trainini a dû quitter la pelouse sur civière et céder sa place à son assistant Pierre Brousset pour les dernières minutes. Une fin de match maîtrisée par les joueurs de Laurent Travers, qui ont corsé l’addition par Nolann Le Garrec à deux minutes de la sirène après une faute en mêlée de Guram Papidze. Au final, le Racing 92 s’impose nettement (23-10) et s’empare de la première place du classement à égalité de points avec Castres. Pour La Rochelle, le début de saison s’annonçait difficile au vu du calendrier et il l’est bien, les Maritimes occupant l’avant-dernière place avec ce deuxième revers en deux matchs, tout comme Clermont et le Stade Français Paris.

TOP 14 / 2EME JOURNEE
Samedi 11 septembre 2021
Clermont - Castres : 30-34
Montpellier - Brive : 39-17
Pau - Lyon : 21-17
Perpignan - Biarritz : 33-20
Bordeaux-Bègles - Stade Français Paris : 37-10
21h05 : Racing 92 - La Rochelle

Dimanche 12 septembre 2021
21h05 : Toulouse - Toulon

>