Top 14 (J16) : Tombeur de Montpellier, Toulouse retrouve une place dans les six premiers



C’était peut-être l’occasion ou jamais pour Toulouse. Avec la défaite de Clermont à domicile ce samedi et le revers subi par le Racing 92 à Lyon ce dimanche, les champions de France en titre pouvaient retrouver une place dans les six premiers du Top 14. Une seule condition : battre Montpellier sur sa pelouse d’Ernest-Wallon. Heureusement pour les joueurs d’Ugo Mola, les Héraultais se sont montrés trop tendres pour espérer venir dans la « Ville Rose » chercher autre chose que la défaite. Le ton a été donné par Zack Holmes dès la 7eme minute à l’issue d’une longue séquence de possession. Grâce à une accélération signée Lucas Tauzin, le demi d’ouverture toulousain a eu le chemin libre pour aplatir entre les poteaux. Les buteurs, Handré Pollard pour le MHR et Zack Holmes pour Toulouse, n’ont pas été en verve dans cette entame de match. La rencontre a ensuite perdu de son rythme et il a fallu que Cheslin Kolbe sorte de sa boîte pour réveiller le stade.


Kolbe a débloqué la situation


Replacé à son poste habituel, en position d’arrière, le Sud-Africain a profité d’une relance après un dégagement au pied de son compatriote Handré Pollard pour placer un démarrage et un crochet qui ont laissé sur place deux défenseurs héraultais. Dans le mouvement, Pierre Pagès a été parfaitement décalé par son coéquipier le long de la ligne de touche et a pu aplatir le deuxième essai toulousain de cette rencontre. Avant le retour aux vestiaires, les Montpelliérains ont insisté après la sirène, provoquant un carton jaune contre Alban Placines, auteur d’un nombre trop important de fautes aux yeux de l’arbitre, mais sans parvenir à piéger le rideau défensif toulousain. Au retour sur la pelouse d’Ernest-Wallon, les Montpelliérains ont repris leur stérile marche en avant dans une séquence qui s’est conclue par... trois points inscrits par Zack Holmes pour Toulouse. Ayant laissé passer l’orage, les joueurs d’Ugo Mola ont ensuite pu se mettre en quête d’un troisième essai synonyme de bonus offensif.


Toulouse n’a pas perdu longtemps le bonus offensif


Peu après l’heure de jeu, alors que Pierre Pagès a faussé compagnie à la défense héraultaise en sortie d’un ruck, Lucas Tauzin a su offrir la parfaite solution de passe à son demi de mêlée pour aplatir ce tant attendu troisième essai. Mais, alors que les deux équipes ont lancé du sang frais pour la fin de match, Nemani Nadolo a fait passer un frisson dans les travées d’Ernest-Wallon. Après une longue séquence de possession des Héraultais, l’ailier a pris le ballon pour forcer le barrage et aplatir d’un smash le premier essai du MHR dans cette rencontre. Un essai que l’arbitrage vidéo a permis de confirmer... mais le bonus offensif n’aura échappé au Stade Toulousain qu’une petite minute. Sur le renvoi, les Montpelliérains ont voulu relancer de leur en-but mais la passe de Jan Serfontein arrive directement dans les mains de Matthis Lebel qui n’a alors eu plus qu’à aplatir pour permettre au Stade Toulousain de sortir du match avec cinq points (25-7). Un résultat qui change bien des choses au classement du Top 14 car, bénéficiant des résultats du week-end, Toulouse remonte du huitième au sixième rang, doublant Montpellier et Clermont dans la manœuvre.