Top 14 (J14) : Tombeur de Perpignan, le Stade Français Paris peut souffler



C’était un véritable « match de la peur ». Alors que la phase retour du Top 14 démarre avec la nouvelle année, tant le Stade Français Paris que Perpignan pouvaient se donner une impulsion à même de changer leur destinée dans ce championnat. Mais, à l’image du match aller à Aimé-Giral en octobre dernier, ce sont les protégés de Gonzalo Quesada qui ont fait la bonne affaire. Si l’entame de match a été un round d’observation, Joris Segonds a fait se lever le public du Stade Jean-Bouin dans un exercice dont il est coutumier. A 30 mètres des perches, le buteur parisien a claqué un drop magistral pour ouvrir le score. Mais, le mors-aux-dents pour un match qui aurait pu leur permettre de sortir de la zone rouge, les Catalans se sont montrés percutants. A la réception d’un jeu au pied astucieux de Lucas Dubois, Nino Séguéla s’est saisi du ballon pour aller à l’essai. Mais la vidéo a permis de déceler un en-avant de l’ailier de l’USAP et a poussé l’arbitre à refuser ce potentiel essai. Alors que la ligne des trois-quarts a été remodelée avec la sortie de Lester Etien et l’entrée en jeu de Léo Barré, le Stade Français Paris a su faire sauter le verrou catalan.

Waisea guide à nouveau le Stade Français Paris


Après des passes allongées de Joris Segonds et Alex Arrate, Waisea a été décalé sur l’aile gauche pour aller aplatir le premier essai de la rencontre. Toutefois, la réponse perpignanaise a été quasiment immédiate. Sur un jeu à l’aile de Mathieu Acebes, Paul Champ a tenté une interception du pied mais le jeune ailier parisien a manqué son geste. Profitant d’une défense adverse désorganisée, Lucas Dubois s’est saisi du ballon après le rebond pour aplatir sans la moindre opposition. La fin du premier acte s’est résumée à un duel de buteur avec deux réussites de Joris Segonds contre une pour Tristan Tedder, pour une avance de six points en faveur du Stade Français Paris au moment de retrouver les vestiaires. Un écart qui a une nouvelle fois gonflé dès le retour sur la pelouse. En effet, Joris Segonds a bonifié une faute catalane au sol avant de voir son vis-à-vis Tristan Tedder échouer face aux poteaux à plus de 40 mètres. Sorti une dizaine de minutes sur protocole commotion en fin de première période, Waisea a prouvé qu’il n’avait pas perdu ses esprits peu avant l’heure de jeu.

Perpignan ne fait pas une bonne affaire


Le futur joueur de Toulon a parfaitement combiné avec Alex Arrate avant d’être au soutien de son compère pour relever le ballon et aller aplatir son deuxième essai personnel. Mais il a suffi d’une seule erreur d’inattention pour permettre à l’USAP de reprendre espoir. En effet, Matteo Rodor s’est joué de la défense parisienne sur une pénalité rapidement jouée. Arrêté à seulement un mètre de la ligne, le demi de mêlée catalan a vu Sacha Lotrian venir au soutien et trouver un trou de souris pour aplatir le deuxième essai de Perpignan dans cette rencontre. Mais, à l’entame des dix dernières minutes, Joris Segonds a redonné plus d’un essai transformé d’avance au Stade Français Paris, qui s’est évertué à garder le ballon le plus loin possible de son en-but pour éviter de voir Perpignan arracher le point de bonus défensif. Le club de la Capitale s’impose de dix points (27-17) et signer une deuxième victoire de suite en championnat, eux qui avaient été privés du déplacement à Toulouse le week-end dernier. Avec ce succès, les Parisiens repoussent Perpignan, actuel barragiste, à huit points et s’offrent un véritable bol d’air au classement du Top 14. Les Catalans, battus pour la troisième place, pourraient voir leur situation se compliquer dès l’entame de la phase retour.

TOP 14 / 14EME JOURNEE
Samedi 1er janvier 2022
Stade Français Paris - Perpignan : 27-17
21h05 : Clermont - Toulouse

Dimanche 2 janvier 2022
14h00 : Pau - Brive
16h00 : Bordeaux-Bègles - Biarritz
18h00 : Castres - La Rochelle
21h05 : Lyon - Racing 92

Reporté à une date ultérieure
Montpellier - Toulon

>